Scandale du Libor : nous en sommes les premières victimes !

Comprendre le scandale du Libor

Vous en avez peut être entendu parler, l’été dernier, quatre traders de la banque anglaise Barclays ont été condamnés à de lourdes amendes ainsi qu’à de la prison ferme. La Deutsche Bank a quant à elle réglé 2,5 milliards de dollars pour mettre fin aux poursuites qui la concernaient. Tom Hayes, ancien trader d’UBS, a été condamné à 11 ans de prison ferme. On parle ici de l’affaire du Libor, scandale financier qui a éclaboussé le secteur bancaire en 2012. Moins médiatique que la crise des subprimes, le scandale du Libor est pourtant le résultat d’un arrangement entre banques pour tromper les marchés. Ces arrangements vous concernent directement puisqu’ils influent sur les prêts aux particuliers et aux entreprises. Revenons en détails sur cette affaire qui a eu des conséquences bien plus importantes qu’on ne le croit sur nos vies de tous les jours.

Qu’est-ce que le Libor ?

Le LIBOR (London Interbank Offered Rate, en français : taux interbancaire offert à Londres) est un taux d’intérêt de référence établi à Londres (comme son nom l’indique) par 16 grandes banques internationales. Ce taux est calculé par rapport aux prêts que les banques s’accordent entre elles, elles sont donc les seules à avoir un contrôle dessus. Tous les jours à 11 heures (heure de Londres), chacune des 16 banques annonce indépendamment et (normalement) sans négociation le niveau de taux auquel elle estime devoir emprunter auprès des autres banques du panel. L’agence financière Thomas Reuters, au nom de la British Bankers’ Association, écarte ensuite les quatre taux les plus bas et les quatre taux les plus hauts et effectue la moyenne des taux restants. Le Libor sert ensuite d’indication aux marchés pour les prêts aux particuliers et aux entreprises.

Le scandale

En 2012, la banque Barclays révèle qu’elle doit verser 290 millions de livres sterling pour mettre fin aux enquêtes concernant la manipulation du Libor. Vous l’avez compris, une seule banque ne peut pas manipuler le Libor à elle toute seule, pour cela elle doit s’entendre avec d’autres pour avoir une influence sur la moyenne finale. Donc si Barclays a triché, d’autres ont forcément triché aussi, c’est le début du scandale. Alors pourquoi manipuler le Libor ? On vous explique. La banque Barclays était en difficulté financière, si cela se savait, les autres banques n’allaient plus lui prêter au même taux et tout le monde allait découvrir les difficultés de la banque anglaise. En manipulant le Libor, Barclays pouvait faire croire à sa bonne santé financière, ce qui avantageait aussi les autres banques qui gardaient un équilibre entre elles pour définir des taux intéressants pour chacune. Tout le monde a menti pour se protéger et s’assurer d’énormes gains.

Pourquoi ce scandale vous concerne ?

Nous vous l’avons dit, le Libor est un taux référence, c’est-à-dire que les taux d’intérêt des différents prêts proposés aux particuliers et aux entreprises dépendent du taux Libor annoncé à Londres. Prenons un exemple : le taux Libor, prêt hypothécaire proposé en Suisse. Ce taux est directement indexé sur le taux londonien. Des groupes comme Moneypark proposent à ses clients des prêts hypothécaires et les accompagnent dans les prévisions de l’évolution de ce taux. Cependant, si ce taux est faussé, il n’est alors plus certain que l’on emprunte selon la réelle santé des marchés financiers. Cela peut avoir d’importantes répercussions, d’autant plus pour un prêt hypothécaire qui vous implique sur 10 ans, voire plus.

On aurait pu penser que la crise des subprimes aurait passé l’envie aux banques de jouer un jeu dangereux sur les marchés, il n’en est pourtant rien. L’affaire du Libor prouve que les banques ont gardé la main et que dans leur intérêt, elles n’hésitent pas à enfreindre les règles. Malheureusement, vous les particuliers et les entrepreneurs, en êtes les premières victimes. Les lourdes condamnations montrent néanmoins que la justice a pris conscience de la gravité des faits. Mais pensez-vous sincèrement que cela incitera les banques à ne plus recommencer ? On peut se poser la question…

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge