Pourquoi vous êtes nul pour investir en Bourse

français incapables investir en bourse

Soyons clair.

Ce que je vais vous dire risque de ne pas vous donner envie d’investir en Bourse. D’un autre côté, je dois dire la vérité pour éveiller votre conscience dans votre éducation financière.

Voici une statistique peu réjouissante.

De 2014 à 2016, le nombre d’actionnaire individuels en France a chuté de 3,7 à 3 millions. Vous constatez une immigration massive des actions vers d’autres cieux. Cette chute est une poursuite de la tendance depuis les années post-Lehman Brothers.

Votre première réflexe sera sûrement de mettre au premier plan les krachs boursiers comme la principale raison de cette désertion. Malheureusement, c’est celle que l’opinion publique retient en premier. Par effet de boule de neige, les mauvaises idées reçues se répandent au fil du temps.

Cependant, mettre une grosse partie de vos revenus dans des contrats d’assurance-vie ou la résidence principale n’est pas un gage de garantie.

Vous devez savoir quel que soit le placement, que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Sur les contrats d’assurance-vie, l’éclatement de la bulle obligataire guette. Ne pensez pas naïvement que les banques centrales vont gérer en douceur. L’histoire nous a prouvé qu’elles ne peuvent pas empêcher les krachs boursiers.

Les actions cotées dans tout ça. Elles risquent de pâtir d’un nouveau éclatement d’une bulle financière. Hélas, c’est un éternel recommencement.

Faut-il les condamner ? Sûrement pas si c’est dans un objectif patrimonial ou de préparation de votre retraite. Mais il faudra savoir comment et quand acheter. Ayez à l’esprit que ce sont des parts d’entreprises. À l’intérieur, vous aurez des opportunités uniques à bon compte sur des entreprises de belle qualité.

Néanmoins, vous focaliser sur des faits historiques me semble réducteur. En fait, il existe d’autres paramètres pour comprendre pourquoi vous êtes nul pour investir Bourse. Je ne dis pas ça par provocation. C’est la stricte vérité mais ce n’est pas à 100 % de votre faute.

Votre faible culture financière

À l’état initial, vous êtes soi-disant incapable de prendre votre destin financier en main. Votre faible culture financière est due à l’absence totale de formations pédagogiques dans le domaine de l’éducation financière durant leur scolarité et leur vie active.

Des instituts et des associations spécialisés à destination du grand public comme l’École de la Bourse ou la F2IC (Fédération des Investisseurs Individuels et des Clubs d’Investissement) commencent à émerger pour promouvoir l’investissement en Bourse

Avec du recul et cela n’engage que moi, l’État vous a incité volontairement à ne pas investir en Bourse. Pour cela, vous ne devez pas comprendre la valeur de l’argent, les notions de base d’économie et de la finance. À l’évidence, ce serait difficile pour lui de financer son train de vie à l’avenir.

Investir en Bourse, symbole du comportement moutonnier

En matière d’investissement, vous avez tendance à privilégier la sécurité en mettant la majorité de leurs économies dans l’immobilier et les placements soi-disant sans risque.

Le premier c’est de la pierre c’est dure et ça vous rassure. Pour les seconds, il y a un mécanisme automatique de garantie. De plus, l’État est soi-disant là en dernier ressort. Ce dernier vous a bien manipulé leur esprit. Jusqu’à quand ? Le retour de bâton arrivera tôt ou tard. L’avenir vous le dira. En tout cas, vous devez être très vigilant. Personnellement, il vaut mieux avoir un collatéral comme l’or en cas de crise systémique.

La Bourse par l’intermédiaire du marché actions ne sera pas épargnée. Néanmoins, des opportunités d’investissement à l’image de certains métaux précieux sont délaissées par le communauté financière et font l’objet de propagande de la part des médias de masse.

Une fiscalité confiscatoire

Une fiscalité confiscatoire dont l’État considère encore et encore que les actionnaires sont des spéculateurs. Elle s’est nettement durcie. Cela ne vous incite pas à investir en Bourse sauf si vous choisissez le PEA.

Pour le compte-titres, les plus-values mobilières depuis 2013 sont soumises au barème progressif de l’impôt sur le revenu en plus des prélèvements sociaux à 15,5 %.

Du côté des dividendes à partir de 2013, l’abattement fixé à 1525 euros pour une personne seul ou à 3050 euros pour un couple a été supprimé avec en plus d’une déduction de la CSG (Cotisation Sociale Généralisée) de 5,8 à 5,1 %.

Enfin, pour enfoncer le clou, il y a également la taxe sur les transactions financières sur les actions cotées à la Bourse de Paris.

Que les krachs boursiers vous ont refroidi pour ne pas investir en Bourse, je l’approuve totalement parce que ça laisse des traces. En ce qui me concerne, je n’ai pas cherché à rejeter la faute aux courtiers en ligne mais plutôt de comprendre mes propres erreurs.

Depuis, elles me servent d’expériences et m’aident à bâtir mes convictions, ma philosophie et ma stratégie d’investissement en plus d’être de nature persévérante. L’autre constat que je puisse faire est que le Français lambda n’est pas courageux à prendre des risques et préfère l’assistance de l’État.

Vous devez en faire de même plutôt de jouer le pessimisme. Ressaisissez-vous pour investir en Bourse avec sérieux.

Si vous avez été dans la même situation que moi, ne soyez pas timide de faire partager dans les commentaires. L’entraide en Bourse n’est pas un secret caché.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek

Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.


Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l’or.


9 thoughts on “Pourquoi vous êtes nul pour investir en Bourse”

  1. Superbe article Sovanna Sek,

    C’est navrant que l’état participe à l’ignorance des français en matière d’investissement en Bourse. La retraite est une étape de vie qui se prépare sur des dizaines d’années, et toutes les études prouvent qu’à long terme le meilleur placement qu’un épargnant puisse faire, c’est les actions.

    À long terme, ce sont elles qui vous rapporteront le plus, une fois l’inflation prise en compte.

    Condamner un peuple entier à la pauvreté par manque d’éducation financière devrait être un acte criminel tellement ça va à l’encontre du gros bon sens.

  2. Bonjour Martin,

    Sans concession, je le constate avec regrets notre médiocrité en termes de connaissances financières dans notre pays. Malheureusement, la quasi-majorité des Français croient encore à l’illusion des placements sans risque et avec du rendement alors que c’est un piège tendu par l’État. Auprès de mes proches, on me fait beaucoup de reproches. Quant au système de retraite par répartition dans les pays occidentaux, il est voué à être révisé totalement du fait du vieillissement de la population. Les autorités politiques le savent mais ils réagiront au dernier moment au détriment du peuple.

    Comme tu l’as dit, la Bourse via le marché actions est probablement une des solutions d’épargne pour préparer notre retraite. Mon blog est fait pour répondre à cette problématique. En tout cas, je fais tout mon possible et ce sera une bataille féroce.

    Cordialement.

  3. Pauvre de toi, si tu savais le nombre de fois ou moi aussi j’ai des discussions plutôt animées avec les gens au sujet des croyances liées à l’investissement en Bourse.

    Mais comme toi, je persiste en me disant que chaque personne que je peux aider représente une personne de plus sur la bonne voie, celle de l’indépendance financière.

  4. Excellent article! Il supplée parfaitement mes propres idées sur le comportement des gens face à l’investissement boursier. Bravo!

  5. Bonjour Luc,

    Merci pour le compliment !

    La Bourse par l’intermédiaire des actions est un des moyens de se procurer des revenus passifs avec un capital investi raisonnable en plus de son salaire ou sa pension de retraite sur le long terme.

    Cordialement.

  6. Bonjour,
    Nous sommes nombreux à vouloir trouver des solutions pour arrondir nos fins de mois ou d’avoir nos propres affaires sur le web.
    Mais que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois et à vie ?
    Vous pouvez vous créer un revenu mensuel et passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site web, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
    Voici le lien: http://revenumensuel.com/
    La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

  7. Bonjour Vanessa,

    C’est gentil de votre part de proposer un partenariat. Cependant, je suis obligé de l’ajourner car ma priorité est le contenu et l’installation d’un climat de confiance entre moi et les lecteurs.

    De plus, le blog n’a qu’un mois d’existence et je n’ai pas suffisamment d’abonnés ou de membres pour qu’un programme d’affiliation ou équivalent soit efficace.

    Content is king !!

    Cordialement.

  8. c’est bien vrai ce que vous dites. Les gens sont méfiant vis à vis de la bourse (et je dirais de l’investissement en général) et préfèrent leur livret A plutôt que de se bouger les fesses pour apprendre le véritable investissement qui peut rapporter tellement plus.

  9. Bonjour Mathieu,

    Malheureusement, c’est une réalité qu’il faudra s’y faire dont la majorité de la population française paiera au prix fort en confisquant leur épargne à l’État. Ce qui signifie qu’elle n’est pas propriétaire de leur placements mais plutôt une créancière.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge