Performance de mon portefeuille boursier : Un premier semestre 2017 décevant

Performance de mon portefeuille boursier

On essaye de vous persuader d’acheter des actions parce que les risques ont disparus. L’économie réelle va bien. La confiance est là. Les gérants sont optimistes. Les belles années sont devant nous.

Petit bémol. Ce discours arrive au moment où les principaux indices boursiers de Wall Street sont à des plus-hauts historiques avec des secteurs chèrement valorisés.

Avec du recul et de l’expérience, j’ai le sentiment que la patate chaude n’est pas très loin.

Vous allez me dire que l’analyse technique donne un biais encore positif sur le long terme. À ce niveau, je ne conteste pas. Mais les éléments techniques ne disent pas tout sur les aspects psychologiques des intervenants de marché. Un cygne noir peut mettre à rude épreuve cette outil s’il y a panique à bord.

Malheureusement, je n’ai pas de baguette magique pour savoir à quoi ça va ressembler.

Revenons maintenant à mon portefeuille boursier.

Je vais maudire juin 2017. Mon portefeuille boursier en a pris de toutes les couleurs. Quasiment toutes mes valeurs ont été en baisse ce mois-ci pour diverses raisons, sauf Nestlé et SEB.

Pour enfoncer le clou, mon portefeuille est dans le rouge sur les six premiers mois de 2017 à cause d’un second trimestre qui s’est dégoupillé sur la fin. Ceci dit, cela reste l’épaisseur du trait. Pour les détails, voici ce que vous devez savoir.

Composition de mon portefeuille d’investisseur au 30 juin 2017

Entreprise Date de détention Performance Performance dividendes réinvestis Poids
Industrie
Air Liquide 08/05/2012 15,87 % 44,64 % 3,51 %
Gaztransport Technigaz (GTT) 04/01/2016 4,05 % 14,16 % 7,19 %
Consommation discrétionnaire
Bic 13/04/2017 -12,22 % -9,76 % 4,5 %
Hermès International 31/08/2012 93,29 % 99,81 % 14,05 %
Groupe SEB 20/11/2011 194,29 % 208,07 % 17,02 %
Salvatore Ferragamo 31/03/2014 8,25 % 13,66 % 5,31 %
Consommation défensive
Henkel 11/11/2016 7,1 % 8,16 % 2,61 %
Nestlé 05/04/2012 62,54 % 75,48 % 4,12 %
Technologie
Apple 16/12/2016 11,69 % 12,45 % 2,73 %
IBM Corporation 09/11/2012 -3,5 % 5,97 % 7,28 %
Énergie (Pétrole, Gaz, etc.)
Gazprom 02/10/2014 -36,79 % -31,37 % 3,75 %
Total 06/05/2010 11,32 % 41,71 % 8,9 %
Métaux précieux
Agnico Eagle 10/03/2015 64,27 % 66,62 % 9,62 %
Silver Wheaton 03/03/2014 14,45 % 17,14 % 9,42 %

Le mois de juin qui avait démarré sur les chapeaux de roue, s’est terminé en queue de boudin. Des secousses sismiques ont eu lieu avec le flash krach sur les GAFA du secteur technologique. Ensuite, les valeurs pétrole et gaz. Puis les valeurs automobiles avec un profit warning de General Motors et le diesel gate.

Mais il y a un compartiment qui n’a pas connu de vague de baisse puissante, c’est le secteur financier. Si ça arrive, je pense que ce sera la cerise sur le gâteau pour une réplique sismique.

Bien que mon portefeuille boursier a morflé en juin 2017, restons focus sur ce qui se passe sur mes valeurs.

Air Liquide. J’ai fait un petit tour chez leur espace Actionnaires au cœur de Paris pour me renseigner sur l’opération 1 action gratuite pour 10 actions détenues. Figurez-vous qu’elle aura lieu au seconde semestre de l’année en cours. Mais c’est peu probable en été. Dans l’optique de cette opération, je compte renforcer ma position sur le titre pour en bénéficier pour de bon si les conditions de marché me le permettent.

GTT. Malgré un carnet de commandes qui sera peu garni, elle a enregistré en Corée du Sud. C’est en quelque sorte une routine. Mais le fait nouveau, ce qu’elle va mettre un pied en Russie.

Bic. Le spécialiste des briquets, lames de rasoir et stylos est parvenu à céder sa division Bic Graphic aux États-Unis et en Asie. Cette cession était prévue dans le cadre d’une revue stratégique du groupe.

Hermès International. Rien de neuf lors de l’assemblée générale. Pas de commentaires sur l’opération LVMH sur Dior via les actions Hermés. La hausse de l’euro face au dollar est probablement la raison de la baisse des derniers jours de juin.

SEB. C’est l’un des survivants de ce mois de juin.

Nestlé. L’autre survivant du mois de juin. Son actualité a été animée par l’entrée d’un fond activiste Third Point qui est là pour faire du pognon à court terme. Ce dernier exige de vendre sa participation chez L’Oréal. Vouloir changer à tout prix les habitudes d’une multinationale n’est pas si facile.

Apple. Membre des GAFA, la marque à la pomme n’a pas été épargnée par le flash krach du 9 juin 2017. Cela dit, le titre a bien monté depuis le début de l’année. Les investisseurs espèrent que l’iPhone 8 va apporter un sursaut en termes d’innovation technologique.

IBM. Big Blue a plutôt tâtonné ce mois-ci. J’étais surpris lors de ma visite Vivatech qu’elle est en avance sur une des tendance de fond de la transformation digitale, la blockchain.

Gazprom. Même si le titre offre un rendement intéressant, je suis en train de voir s’il vaut mieux vendre ma participation. Je vais essayer de trouver meilleur ailleurs dans le secteur pétrole et gaz ou augmenter ma réserve de cash pour affronter des marchés financiers chaotiques.

Total. C’est l’un des plus gros flop du mois. Sans surprise, la major subit sèchement la baisse du prix de pétrole à cause de l’augmentation de la production de pétrole de schiste américain.

Agnico Eagle et Wheaton Precious Metal. Elles sont victimes du yoyo du cours de l’or et l’argent.

Mouvements dans le portefeuille d’investisseur en juin 2017

  • Dividende Wheaton Precious Metal (06/06/2017)
  • Dividende Hermès International (09/06/2017)
  • Dividende IBM (10/06/2017)
  • Dividende Agnico Eagle (15/06/2017)

Portefeuille de trader au 31 juin 2017

Entreprise Date de détention Performance Performance dividendes réinvestis
Edenred 04/04/2017 1,3 %% 3,23 %
Hecla Mining 29/07/2016 -23,04 % -22,9 %
Franco-Nevada 14/11/2016 25,06 % 25,68 %
Mcphy Energy 07/06/2017 -5,71 % -5,71 %
Vente Put Royal Dutch Shell 20 € Déc 2016 21/06/2017

Mcphy Energy. Ce n’est pas dans mes habitudes d’aller vers les small caps. Pourtant, je suis allé avec le spécialiste du stockage d’hydrogène. Pour information, Air Liquide possède une participation minoritaire via sa société capital-risque ALIAD.

Analyse technique Mcphy Energy hebdomadaire

Le trade est ambitieux avec une cible à 9,5 €. Je l’ai acheté autour de 6,6 € à l’intérieur de la grande bougie bleue qui a cassé le support à 6 €. Le stop est fixé à 5,7 €. Ce qui fait un ratio gain/perte supérieur à 3. On peut considérer que ça vaut la peine de prendre une position à l’achat.

Pour rappel, le ratio gain/perte se calcule : (9,5-6,6)/(6,6-5,7) ≈ 3,22.

D’un point de vue technique, le support de 6 € a été défoncé. Je n’étais pas surpris par un retour à ce niveau dans les semaines qui suivent. Cela été violent avec une grosse mèche sur la bougie hebdomadaire. Le cours de l’action est au-dessus du Kumo et la Chikou Span donne le feu vert.

Comme c’est une small caps, j’ai ajouté les Bandes de Bollinger en raison de ses fluctuation erratiques. Au moment de la cassure du support à 6 €, les bandes s’écartaient brusquement. En général, c’est un bon signal technique. À suivre.

Hecla Mining. Avec l’Ichimoku, j’ai pris le risque de prendre un stop large. Je compte la liquider à perte si le seuil majeur à 5 $ est cassée pour de bon.

Royal Dutch Shell. Je renouvelle mon opération de vente d’option Put à 20 € pour une échéance lointaine au 22 décembre 2017. Je touche une prime de 32 €.

J’ai pris une marge de sécurité sur le prix de l’exercice. Il se situe légèrement en-dessous de l’actif net de la major pétrolière. Dans ma tête, j’ai deux scénarios.

Le premier est de miser sur la poursuite de la hausse du titre dans les mois à venir. Effectivement, son sort dépendra de ce qui va se passer sur l’évolution du prix du pétrole. Mon sentiment est qu’on est train de se faire peur pour rien. Misez sur un remake du début de l’année 2016 me semble exagéré. J’estime que la baisse actuelle prix du pétrole est temporaire parce que les producteurs américains de schiste sont sous pression pour rembourser à tout leur crédit. C’est une des raisons de la hausse de la production de pétrole aux États-Unis.

Le deuxième est la baisse du titre. Si cela arrive, je serai obligé de racheter l’action au prix de 20 €. D’un autre côté, ce sera une consolation d’acheter Royal Dutch au rabais. Par contre, si ça baisse largement en-dessous de 20 €, j’établirai une stratégie de sortie pour limiter la casse. Pour l’instant, nous n’en sommes pas là.

Mouvement dans le portefeuille de trader en juin 2017

  • Achat Mcphy Energy (07/06/2017)
  • Vente put de Royal Dutch Shell 20 € Déc 2016 (21/06/2017)

Performance de mon portefeuille d’investisseur – 2017

1er trimestre
2ème trimestre
3ème trimestre
4ème trimestre
Performance moyenne
Performance 3,14 % -3,51 %
Performance dividendes réinvestis 3,38 % -2,48 %

Le mois de juin 2017 m’a été favorable.

Je veux faire de la vente d’options put au service de mes investissements de long terme. Mais d’un autre côté, il faut que j’ai un capital de départ très important pour que ce soit intéressant financièrement. Avec 5000 € au départ sur mon compte de trading chez Degiro, il est évident que je risque de ramer. Toutefois, commencez avec un petit capital en mode réel permet de tester sereinement mes stratégies.

Revenus du blog Investir en Actions – Juin 2017

  • Livre L’Or Votre Assurance Contre les Crises : 16 €
  • Affiliation : 0 €
  • Mise en place de ma page  « Progressez avec les livres » dans Formations

Prochaines monétisations du blog Investir En Actions

  • Critiques sur les livres parlant d’analyse technique. J’ai constaté par expérience que beaucoup d’investisseurs particuliers ont laissé des plumes en se basant sur uniquement sur cet outil.
  • Présentation d’un courtier en ligne dont je suis client
  • Lancement prochain de mon deuxième blog boursier
  • Lancement prochain de mon service de coaching
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

1 commentaire on “Performance de mon portefeuille boursier : Un premier semestre 2017 décevant”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge