Performance mensuelle de mon portefeuille boursier – Avril 2017

Performance de mon portefeuille boursier

L’embellie continue sur les marchés financiers. Il faut avouer que les résultats des entreprises aux USA et en Europe sont pour la plupart de bonne facture.

Le fait que Emmanuel Macron soit en tête au premier tour des élections présidentielles françaises a été vu par les marchés financiers comme un soulagement. La hausse a été violente le lundi qui suivait les résultats.

Si on se base sur des sondages, le candidat au programme économique creux a de fortes chances de gagner. Quant à Marine Le Pen, je pense qu’elle fera mieux que son père mais ce sera insuffisant. Sa campagne de la sortie de la France de l’euro n’est pas viable. Pourquoi ?

Tout simplement que la France n’a pas fait les réformes nécessaires pour permettre une sortie organisée. En plus, relocaliser des emplois industriels risquent de coûter cher en raison du manque de main d’œuvre. Cependant, depuis que l’entre-deux-tours a commencé, elle refait un pas en arrière sur ce pilier de sa campagne.

Moi. Personnellement, j’avais précisé sur mon compte Linkedin que ces élections présidentielles n’avaient pas d’importance sur ma manière de gérer mon portefeuille boursier. J’ai même acheté des actions Bic avant la mi-avril. Même si j’ai pris cher lors des derniers jours sur cette action.

Dans ce genre de situation où les médias mainstream essayent de jouer avec vos émotions, apprenez à vous détacher ou forger votre propre opinion afin de prendre correctement vos décisions d’investissement.

Des signes de faiblesses à court terme aux États-Unis

Lorsque vous investissez en Bourse, vous devez garder un œil sur Wall Street parce que c’est la place financière numéro 1. Elle pilote la tendance des autres places financières.

Mais depuis quelques semaines, l’analyse graphique sur le marché américain montre des signes de fébrilité à court terme. On a l’impression que l’effet Trump est en train de se dissiper sérieusement.

Analyse technique SP 500 journalier

Le S&P 500 est sans tendance parce qu’il est actuellement bloqué dans une zone entre 2328 et 2395 points depuis mars 2017. Malgré la victoire rassurante d’Emmanuel Macron, il bute de nouveau sur la zone symbolique à 2400 points.

Analyse technique Dow Jones journalier

Vous avez aussi la même configuration technique pour le Dow Jones. L’hésitation prédomine.

Parmi les secteurs qui ont profité de l’effet Trump, il y a les valeurs bancaires et pétrolières/gazières. Si vous en avez depuis la fin de l’année 2016, vous êtes vraiment heureux de la performance de votre portefeuille boursier.

Pourtant, l’analyse graphique montre quelque chose cloche à court terme. Cela ne saurait tarder. Ensuite, sur le long terme, wait and see.

Analyse technique Dow Jones financieal US

Le Dow Jones Financial US navigue dans une tendance baissière unités journalières. Lorsque c’est le cas actuellement, vous ne devez pas vous opposer à la tendance.

Les résultats des banques américaines des deux derniers trimestres sont en amélioration. Sauf qu’elles conservent les boulets de la crise de 2008.

Les banques américaines regorgent dans leur bilan un montant gigantesque de produit dérivés. Il n’y a pas que la Deutsche Bank. Sur ce point, est-ce une surprise ? Non, si vous me suivez.

Evolution de défauts d'entreprises dans le mondeMais il y a un mauvais signe à regarder de près, car la prochaine crise financière risque de ressurgir. Le nombre de défaut de paiement des entreprises augmentent. Vous constatez que c’est aux États-Unis, que la tendance est criante.

Analyse technique dow jones oil and gas

Pour le pétrole et gaz, l’effet Trump a pris du plomb dans l’œil. Vous voyez une possible épaule-tête-épaule sur le Dow Jones Oil & Gas Producers. Si le support à 574 points casse, ça sent le roussi. Les mauvais souvenirs de 2016 risquent de revenir. Ayez à l’esprit que les entreprises Oil & Gas font partie des secteurs les plus contributeurs de défauts de paiement aux États-Unis.

Maintenant, parlons de ma performance de mon portefeuille boursier d’investisseur en avril 2017. Je dois dire que le deuxième trimestre commence timidement. Puis je n’ai pas réellement profité de l’effet Macron. D’un autre côté, je m’en moque parce que l’impact de cet événement sera d’une durée très limitée.

Composition de mon portefeuille d’investisseur

Entreprise Date de détention Performance Performance dividendes réinvestis Poids
Industrie
Air Liquide 08/05/2012 18,44 % 44,66 % 3,44 %
Gaztransport Technigaz (GTT) 04/01/2016 1,96 % 8,73 % 6,75 %
Consommation discrétionnaire
Bic 13/04/2017 -12,84 % -12,84 % 4,28 %
Hermès International 31/08/2012 96,22 % 101,88 % 13,65 %
Groupe SEB 20/11/2011 177,26 % 187,75 % 15,34 %
Salvatore Ferragamo 31/03/2014 36,35 % 40,42 % 6,4 %
Consommation défensive
Henkel 11/11/2016 11,1 % 12,16 % 2,59 %
Nestlé 05/04/2012 50,7 % 63,64 % 3,66 %
Technologie
Apple 16/12/2016 16,8 % 17,21 % 2,73 %
IBM Corporation 09/11/2012 5,43 % 14,09 % 7,62 %
Énergie (Pétrole, Gaz, etc.)
Gazprom 02/10/2014 -20,46 % -15,04 % 4,52 %
Total 06/05/2010 21,32 % 51,72 % 9,29 %
Métaux précieux
Agnico Eagle 10/03/2015 82,58 % 84,62 % 10,23 %
Silver Wheaton 03/03/2014 20,51 % 22,86 % 9,5 %

Mon portefeuille boursier a été riche en termes de publications de résultats. J’ai eu mes tops et mes flops. Bref, une habitude que je parviens à vivre avec sérénité.

Air Liquide. Le leader mondial des gaz industriels a augmenté sensiblement son chiffre d’affaire grâce à l’acquisition d’Airgas augmenté sensiblement son chiffre d’affaire grâce à l’acquisition d’Airgas. Mais pas de quoi fanfaronner sur une croissance des ventes de 1,5 % en données comparables. Pour une meilleure synergie, Air Liquide prévoit de faire des économies de coûts de 300 M€ par an jusqu’à 2019. Par ailleurs, je serai à l’Assemblée Générale le 3 mai 2017.

GTT. Le spécialiste des technologies de transport et stockage du GNL (Gaz naturel liquéfié) souffre d’une faible dynamique de son carnet de commande. Les redevances sont en recul au premier trimestre de 2017.

Bic. C’est le gros flop du mois. Franchement, je ne m’attendais pas. D’un autre côté, j’ai l’habitude de prendre des -10 ou -20 % dans la journée. Toutes les divisions sont en baisse au premier trimestre 2017. Les États-Unis, sa plus grosse part du chiffre d’affaires, a baissé de plus 9 %. Par ailleurs, je serai à l’Assemblée Générale le 10 mai 2017.

Hermès International. Le sellier n’a pas déçu avec une croissance organique de 11,2 % de son chiffre d’affaires. La maroquinerie en est le premier contributeur. Au niveau géographique, la Chine, l’Asie hors Japon et les États-Unis sont en progression saine. Par contre, le cours de l’action a souffert d’une manœuvre technique de la part de LVMH. Ce dernier va racheter Christian Dior en se finançant avec des actions Hermès.

Groupe SEB. Le titre a atteint un plus-haut historique au-dessus de 150 € avant de redescendre à 148 € pour clôturer le mois d’avril. Tout ceci pour de bonnes raisons. Les ventes au premier trimestre 2017 ont bondi dans les zones géographiques les plus attendues : Chine, États-Unis, Turquie, Russie et Allemagne. Par ailleurs, je serai à l’Assemblée Générale le 11 mai 2017. J’ai beaucoup de questions à poser au management, en particulier sur la division du titre.

Nestlé. L’entreprise helvète a publié un chiffre d’affaires sans relief au premier trimestre 2017. Elle avait déjà averti que son modèle de croissance comprise entre 5 et 6 % était révolu. Maintenant, elle préfère tabler sur une fourchette entre 2 et 4 %. pour 2017. Mon petit doigt me dit que ce sera valable pour les années futures.

IBM. C’est le deuxième flop de mon portefeuille boursier après Bic. Big Blue nous avait habitué à publier des chiffres d’affaires en baisse depuis 20 trimestres. Depuis début 2016, son cours de Bourse avait monté fortement en espérant un comeback durable. Eh bien, c’est raté. Les effets de la transition sur le cloud mettent du temps à se faire ressentir. Puis IBM souffre de son passé historique. Personnellement, il faut que je me fasse une réflexion sur mon investissement sur cette valeur. Ce n’est pas parce que Warren Buffett en a, qu’il faut la garder à tout prix.

Gazprom. Sanctions ou pas, le géant russe du gaz naturel a vu ses bénéfices augmenter de plus de 20 % en 2016. Les exportation de gaz sont en hausse en Europe et en Turquie. Grosse déception dans les pays de l’ex-Union Soviétique à cause de la chute du rouble. Cependant, depuis 2017, le rouble a retrouvé de la vigueur face aux devises majeures. Enfin, le projet Nord Stream 2 et Turkish Stream sont en marche, malgré l’ingérence américaine.

Total. Le chiffre d’affaires au premier trimestre 2017 ont rebondi grâce à la remontée du prix du pétrole en 2016. Je pense que c’était la moindre des choses. Toutefois, la major pétrolière poursuit son programme de réduction d’investissement, puis maintient l’alternative sur le mode de paiement du dividende entre le numéraire et l’action. Par ailleurs, je serai à l’Assemblée Générale le 26 mai 2017.

Agnico Eagle. C’est le top du mois avec SEB qui arrive à bon point pour mon portefeuille boursier. La minière aurifère canadienne a battu le consensus en termes de chiffre d’affaires et de bénéfice par action pour le premier trimestre 2017. Des plus gros producteurs d’or, c’est celui qui arrive à tirer son épingle du jeu avec une bonne maîtrise de sa trésorerie. Elle a pris conscience que l’effet de levier, c’est vraiment moche si le prix de l’once d’or reste stable dans une fourchette de prix.

Mouvements dans le portefeuille d’investisseur en avril 2017

  • Dividende Total (05/04/2017)
  • Dividende Henkel (11/04/2017)
  • Dividende Nestlé (12/04/2017)
  • Achat Bic (13/04/2017)

Transaction achat action Bic

  • Dividende Silver Wheaton (21/04/2017)

Portefeuille de trader

Entreprise Date de détention Performance Performance dividendes réinvestis
Edenred 04/04/2017 4,27 % 4,27 %
Hecla Mining 29/07/2016 -13,7 % -13,6 %
Sandstorm Gold 28/06/2016 -19,68 % -19,68 %
Franco-Nevada 14/11/2016 23,8 % 24,42 %
Veolia 27/03/2017 2,8 % 7,52 %

ABC Arbitrage. La tendance haussière a été rompue en unités journalières, puis confirmée en unités hebdomadaires. Donc j’étais obligé de suivre mon money management pour prendre mes gains. Sur ce trade, laissez courir les gains a aussi ces inconvénients parce que vous devez renoncer à gagner plus.

Sandstorm Gold. J’aurais dû couper ma perte. Sauf que le cours et l’Ichimoku en données hebdomadaires ne m’indiquent pas que la confirmation d’un biais baissier. Par ailleurs, la baisse est d’ordre fondamentale avec une augmentation de capital de la part de l’entreprise pour gagner des parts de marché sur les redevances aurifères.

Mouvement dans le portefeuille de trader en avril 2017

  • Achat actions Edenred (04/04/2017)
  • Vente actions ABC Arbitrage avec +18,13 % (10/04/2017)
  • Dividende Veolia (26/04/2017)

Performance de mon portefeuille d’investisseur – 2017

1er trimestre
2ème trimestre
3ème trimestre
4ème trimestre
Performance moyenne
Performance 3,14 % 0,76 %
Performance dividendes réinvestis 3,38 %  0,97 %

Il est trop tôt de tirer des conclusions sur la performance de mon portefeuille boursier d’investisseur. On n’est pas encore à la moitié de l’année 2017. Sans mettre l’œil sur les graphiques, je fais moins bien que les indices boursiers. Après avoir frôlé les 30 % de performance en 2016, je savais que ce serait difficile à reproduire une deuxième fois de suite.

Moi. En tant qu’investisseur particulier, je n’ai aucun compte à rendre à personne à court terme. Ce qui m’importe d’avoir une régularité dans la performance pour constituer une retraite pour mes vieux jours. Après tout, je n’ai pas de benchmark (indice de référence) à respecter.

En réalité, si vous voulez battre le marché, évitez de penser à cet objectif. Concentrez-vous sur la recherche d’actions de belle qualité ayant fait leurs preuves pendant les pires crises économiques et financières.

Revenus du blog Investir en Actions – Avril 2017

  • Article rémunéré : 70 €
  • Livre L’Or Votre Assurance Contre les Crises : 13,63 €
  • Affiliation : 1,63 €. Sur ce type de monétisation, je préfère me focaliser sur le long terme.

Prochaines monétisations du blog Investir En Actions

  • Créez une page « Librairie » pour compléter ma liste des meilleures livres en Bourse
  • Mes critiques sur les livres parlant d’analyse technique. J’ai constaté par expérience que beaucoup d’investisseurs particuliers ont laissé des plumes en se basant sur uniquement sur cet outil.
  • Présentation d’un courtier en ligne dont je suis client
  • Entre coaching et formation, j’ai décidé de commencer par la première option. Je réserve mes raisons de ce choix à mes abonnés.
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

1 commentaire on “Performance mensuelle de mon portefeuille boursier – Avril 2017”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge