Comment ne pas avoir peur d’un krach boursier sur le marché actions

Un krach boursier, c’est le pied pour l’investisseur à la Warren Buffett. En effet, les meilleurs investisseurs se nourrissent de la peur de la masse pour dénicher les meilleures opportunités.

Pour les médias financiers et les gérants qui vous vantent leur soi-disant bons conseils, c’est un gros coup sur la tête. Ils peinent à trouver des justifications tangibles. Un conseil, ne les écoutez pas pour argent comptant.

Si vous avez un portefeuille boursier ou faites vos premiers pas, voici quelques recettes pour ne pas avoir peur d’un krach boursier.

Savoir faire le dos rond durant les marchés baissiers

Si vous décidez d’investir en Bourse sur le marché actions pour diversifier votre patrimoine financier, ayez à l’esprit que ce n’est pas un long fleuve tranquille parce que elle a son lot de bulles et de krachs du fait de sa cyclicité.

Pour surmonter la peur d’un krach boursier, il faudra faire preuve de courage, de caractère, avoir confiance dans vos convictions d’investissement et surtout garder votre calme.

N’oubliez que les fondamentaux seront des forces de rappel que M. le Marché prendra conscience tôt ou tard. La seule chose rassurant que je puisse vous dire dans ce scénario extrême.

Toutefois, ce n’est pas évident à première vue pour des investisseurs peu aguerris. Pour ma part, les expériences malheureuses lors de mes premiers pas en Bourse m’ont permis de m’améliorer pour devenir petit à petit un meilleur investisseur et maîtriser mon aversion au risque.

Prenez du recul et oubliez la Bourse de temps en temps

Lorsque le krach boursier se manifeste, les médias de masse ne vont pas hésiter à faire la une de l’actualité en vous faisant paniquer inutilement. Ils vous vous persuader de manière inconsciente que c’est une catastrophe pour l’économie. À court terme, c’est douloureux.

Moi à long terme, je trouve salutaire parce qu’un krach boursier a le mérite d’éliminer les excès nuisibles du système financier et économique dans le but de repartir sur des bases saines. Malheureusement, vous avez du mal à regarder au-delà sur le coup de l’émotion.

Tout ça à cause de ses décideurs politiques qui veulent maintenir à tout prix leurs privilèges. Un krach obligataire, ça ne fera pas mal pour remettre leur tête à l’endroit.

Dans ce genre de situation, vous devez prendre vos distances en n’ayant pas en permanence l’œil sur vos cours de Bourse.

N’ayez pas peur d’un krach boursier pour guetter des opportunités d’investissement sur des entreprises de belle qualité intrinsèque avec des prix discounts. Vous n’allez pas le regretter à l’avenir.

Pensez à autre chose que la Bourse est conseillé même en période de krach. Par exemple, faites une séance de footing ou de la randonnée permettra d’évacuer le stress engendré par les marchés financiers. De cette façon, vous allez vous refaire une santé au niveau psychologique et physique.

Évitez d’être moutonnier pour ne avoir peur d’un krach boursier

Si vous comprenez la signification de l’expression célèbre de la haute sphère financière « tondre les moutons », vous avez fait un premier pas vers la réussite en Bourse.

Il consiste à profiter à la fois de la prospérité liée à l’expansion de crédit par l’intermédiaire du Quantitative Easing1 des banques centrales et la récession économique pour racheter les actions au rabais.

Dans cette histoire, vous êtes une cible idéale en tant qu’investisseur particulier parce que vous êtes tenté d’investir lorsque le marché actions sont au sommet. C’est à ce moment-là que les grosses mains prennent en grande partie leurs bénéfices. Par la suite, ils ne vont pas se gêner pour faire un bain de sang à la baisse avec la vente à découvert.

Si vous ne voulez pas vivre dans la crainte d’un krach boursier, vous devez impérativement comprendre la notion de bulle spéculative puis ne pas agir en fonction de ce que font les autres. Apprenez à forger votre opinion.

Considérez un krach boursier comme un allié de circonstance

En tant qu’investisseur de long terme, je prends à bras ouverts un krach boursier parce que la panique des moutons va créer des opportunités d’investissement uniques sur des entreprises ayant des fondamentaux solides à des cours attractifs. Sachez que ce sont des occasions en or qui ne vont pas se reproduire de sitôt. Raison de plus ne pas avoir peur d’un krach boursier.

Je sais pour certains. Cela va à l’encontre de vos habitudes comportementales. Mais la Bourse est ainsi faite. Vous devez l’accepter même si ça peut choquer à chaud.

Votre esprit moutonnier est votre propre ennemi. Il vous empêche de prendre les bonnes décisions en matière d’investissement. À force d’écouter les guignols de la finance, vous aboutissez généralement à des échecs pouvant affecter votre vie professionnelle et personnelle.

Conclusion : Un krach boursier ça se prépare !

Comme nous sommes des êtres humains, ne pas avoir peur d’un krach boursier est peu exagéré. Quel que soit votre expérience, vous aurez un pic de stress. Le but sera de la canaliser.

En résumé, voici les différentes suggestions à partir de mes retours d’expériences sans oublier ceux de la blogosphère financière :

  • Si vous détenez des actions d’entreprises de belle qualité intrinsèque comme Air Liquide, Essilor ou encore Coca Cola, n’hésitez pas à renforcer à bon compte vos positions en moyennant le prix de revient à la baisse. Essayez d’avoir la lucidité si les entreprises vont faire faillite à cause d’un krach boursier qui n’a aucun rapport avec leurs fondamentaux.
  • Si vous avez des convictions d’investissement de court terme sur certaines actions de votre portefeuille, prendre ses bénéfices ne serait pas idiot.
  • Maîtrisez vos émotions et ne soyez pas influencé par les informations des médias de masse qui vont engendrer de la crainte auprès l’opinion publique. En gros, conservez votre indépendance d’esprit pour ne craindre ce phénomène de marché rare mais destructif tant sur le plan financier et psychologique.
  • Lorsque le krach boursier est en cours, dites adieu à votre chère analyse technique parce que la peur des investisseurs va prendre le dessus. En effet, ils feront tout pour sauver les meubles plutôt de se concentrer sur les supports donnés par les graphiques.

1Quantitative Easing : Politique monétaire accommodante de la part des banques centrales pouvant être prise dans des situations exceptionnelles comme le maintien des taux d’intérêts bas sur une longue durée et la célèbre planche à billets dont le but est de soutenir soi-disant l’économie réelle.

email
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

15 commentaires on “Comment ne pas avoir peur d’un krach boursier sur le marché actions”

  1. Bonjour Nicolas,

    On peut considérer que les investisseurs avisés comme toi et moi accueillent les bras ouverts à un possible krach boursier. Toutefois, il ne faut pas précipiter pour acheter car on ne sait pas quand cela se termine. D’où l’intérêt de comprendre la psychologie de marchés.

    Cordialement.

  2. Bonjour Paul,

    Merci pour cette méthode des options peu connue des investisseurs particuliers. En ce qui me concerne, il faut que je fasse un petit effort pour comprendre le fonctionnement des options si j’arrive à me dégager du temps libre.

    Cordialement.

  3. Bonjour Sovanna,

    Voila un article comme je les aimes.

    Cet article est très bien résumé entre la presse qui se fait les choux gras des mauvaises nouvelles en causant un peu plus la baisse de la bourse, les investisseurs moutons ayant peur pour leur argent qui vendent tout et les soldes ouverts pour les investisseurs ayant un minimum d’apprentissage financier (comme nous) qui feront les bonnes affaires.

    Encore une fois, ce seront les mêmes qui s’enrichiront car il profiterons de cette baisse qui j’en suis sur ne durera pas.

    A Bientôt

    Romaric

    http://www.sortir-du-rsa.fr

  4. Bonjour Romaric,

    Si la Bourse était rationnelle, tout le monde serait riche trop facilement. Pour bien investir, il faut changer sa façon de penser. C’est simple à dire mais difficile à réaliser.

    Cordialement.

  5. Bonjour Michel,

    Même si un krach a une fin, cela se termine mal au niveau de l’économie réelle. De plus, on ne peut pas déterminer son ampleur.

    Ce que j’en suis sûr, ce n’est pas la Grèce ou la Chine qui sera l’origine du futur krach du fait que ce sont des problèmes connus. En gros, il faut quelque chose d’imprévisible qui prend à contre-pied le consensus.

    Cordialement.

  6. Avoir l’esprit moutonnier est ce qu’il y a de pire, c’est pourquoi il est nécessaire de prendre du recul pour analyser la situation et réduire au maximum les pertes. Des conseils très utiles =)

  7. bonne analyse que je rejoins
    ça fait plaisir de lire quelques conseils venus d’investisseurs indépendants et objectifs
    rassurant aussi pour son propre fonctionnement
    merci a tous et particulièrement à Mr Sovanna seckpour cette lecture enrichissante

  8. Bonjour Ben,

    Pour profiter des krachs boursier qui sont rares, je privilégie les options sur actions. Néanmoins, je me suis pris les pieds dans le tapis avec le secteur bancaire et de l’assurance en fin d’année en les exploitant mal.

    C’est plus de ma faute car je me suis laissé aller par des méthodes aléatoires que je n’ai appris durant mes formations sur ce produit. Par exemple, acheter des options trop hors de la monnaie est une grosse bêtise. De plus, je le savais.

    Sovanna SEK.

  9. Salut Paul,

    Pour l’achat de Put à nu, mieux avoir raison le plus rapidement possible.

    Même si j’avais conscience du levier des options, je me suis pris les pieds dans le tapis en prenant des stops trop larges.

    Maintenant à partir du second trimestre 2017, je vais faire des choses simples sur les options :

    – Utilisez les options sur mes propres actions de mon portefeuille d’investisseur.
    – La vente d’options sur des actions que je souhaites acheter. Sur ce point, un gros capital est nécessaire.

    Cordialement,
    Sovanna SEK
    Twitter : http://twitter.com/Sovanna_Sek

  10. Pour vous rassurer, un krach boursier est un phénomène de marché de court terme. La conséquence est qu’il peut saper la confiance des investisseurs pendant quelques mois.

    Néanmoins, à force d’être aguerri, les meilleures opportunités se présentent lorsqu’il y a la peur, la panique et la capitulation.

    A l’heure où je vous écris, il y a de l’euphorie sur le plan économique. Comme le cycle boursier évolue en avance d’un ou deux trimestres, je pense qu’on n’est pas loin d’une dernière vague de hausse qui a commencé depuis l’annonce du Brexit. Évidemment, cela n’engage que moi.

    Cordialement,

    Sovanna SEK
    Twitter : http://twitter.com/Sovanna_Sek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge