4 questions pour savoir si vous êtes un meilleur investisseur en Bourse

L’univers de la Bourse est fait de montagnes russes par son caractère cyclique avec des bulles et des krachs. Ses deux phénomènes cités font partie de leur vie.

Quel que soit votre horizon d’investissement, vous devrez apprendre à vivre avec et surtout l’accepter plutôt de porter la responsabilité sur qui que ce soit. Afin de savoir si vous êtes un meilleur investisseur en Bourse, voici 4 questions dont vous devez vous poser.

Avez-vous un esprit d’entrepreneur ?

Un meilleur investisseur doit avoir un esprit d’entrepreneur. Pour cela, pensez sur le long terme en faisant preuve de réalisme sur le plan financier et du courage dans les moments difficiles. Les problèmes à court terme ne doivent pas vous freiner.

Voici 4 règles à respecter :

  • Bâtissez une philosophie et une stratégie d’investissement puis s’y tenir dans la durée.
  • Ayez le courage de vos convictions d’investissement même si M. le Marché n’adhère pas.
  • Apprenez à mieux gérer votre aversion du risque.
  • Ayez un plan B ou C en cas d’accident imprévu dont le consensus pense que les élites financières et politiques ne peuvent pas se le permettre. Sur ce point, j’avoue que c’est grotesque.

Quel est votre niveau de sensibilité au risque ?

Afin d’évaluer votre niveau de sensibilité, la première chose qui me semble évidente est d’investir une partie de votre épargne dont vous n’avez pas besoin à court terme si votre situation personnelle vous le permet. Par la suite, il faudra définir votre profil d’investisseur, puis votre tolérance à la perte en fixant un pourcentage qui pourra s’ajuster au feu et à mesure que le capital de votre portefeuille s’agrandira.

Avez-vous un esprit moutonnier ?

L’expression « Quand tout le monde pense la même chose, personne ne pense » est le reflet de notre société dans laquelle on vit depuis une belle lurette. Le milieu de la finance exploite à merveille le côté naïf des gens de la rue par l’opération «Tondre les moutons» lorsque le cycle boursier est dans une phase d’euphorie excessive. Logiquement, l’issue de ce phénomène se termine toujours mal.

Si vous voulez éviter de faire des erreurs dans vos investissements en Bourse via le marché actions, il ne faudra pas prendre pour argent comptant les conseils des analystes financiers, des gérants de sociétés de gestion et des médias financiers. Les meilleurs investisseurs en Bourse ne laissent pas influencer par ses parasites parce qu’ils ont une indépendance d’esprit.

Quel est votre niveau de culture financière ?

L’engouement schizophrène des Français pour les assurances vie fonds euros et l’immobilier sera durable parce que l’État sera toujours là en dernier ressort. Pour les enfumer, ce sont placements soi-disant risque et transparents. L’avenir nous le dira !

En vérité, c’est un moyen de ne pas vous inciter à développer votre culture financière et surtout vous détourner des placements productifs pour l’économie.

Si vous débutez en Bourse sur les actions sans laisser des plumes, il est nécessaire de construire une base solide de connaissances financières afin d’éviter les échecs que j’ai connus par le passé.

Apprendre les fondamentaux de la Bourse n’a rien d’insurmontable si vous mettez de la bonne volonté et dégagez du temps libre. Analysez des documents comptables c’est apprendre à faire des opérations mathématiques. Comprendre les caractéristiques d’une entreprise est également à la portée de tous.

Au final, vous constaterez que la Bourse est une affaire de bon sens. Inutile d’avoir un diplôme en finance.

Être un meilleur investisseur, ça s’apprend !

En synthèse, vous ne devenez pas un meilleur investisseur du jour au lendemain mais vous apprenez à le devenir avec de l’expérience. Pour vous améliorer, vous devez analyser avec lucidité vos échecs qui sont plus formateurs que les succès. Cela vous permettra de comprendre au fil du temps les mécanismes des marchés financiers et aidera à prendre sereinement vos décisions en toute indépendance.

Être un meilleur investisseur, c’est aussi avoir un esprit contrariant par rapport au consensus. Par nature, ce n’est pas si facile. Cela demande du culot. L’utilisation efficace de l’analyse technique est un outil non négligeable pour prendre à contre-pied le consensus.

email
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge