3 pions majeurs pour maîtriser les bases de l’analyse chartiste

Découvrez les bases de l'analyse chartiste

Croyez-vous que l’investissement en Bourse via les actions cotées soit une affaire de fondamentalistes.

Eh bien, les temps ont bien changé. L’analyse chartiste a pris une place considérable sur les marchés financiers 2.0 ou 3.0. Je ne vais pas répéter x fois les origines de son engouement.

Soyons direct. C’est la base traditionnelle de l’analyse technique mais également un élément moteur pour savoir si vous devez acheter l’action ou pas. Même les investisseurs ayant une approche purement fondamentale jettent un œil malgré leur politique d’investissement de convictions.

Mais la plupart d’entre vous préfèrent concentrer leur énergie sur les indicateurs techniques occidentaux. En vous disant si ça marche pour Thami Kabbaj avec le RSI, pourquoi pas vous. Résultat, c’est la déception ou la frustration qui vous rattrape au bout du compte. En réalité, vous n’avez pas l’approche psychologique.

Si vous voulez utiliser avec efficacité l’analyse technique dans vos décisions d’investissement sur le marché actions, vous devez impérativement comprendre le béaba de l’analyse chartiste. Dans le cas contraire, vous allez manger votre chapeau sur cet outil dont vous portez naïvement trop d’espoir.

Ce que je vous dis est un peu donneur de leçon. Mais moi aussi. Je ne suis pas irréprochable lorsque je me suis mis à l’analyse technique à mes débuts.

Ce n’est pas tout mais parlons concrètement des 3 pions majeurs de l’analyste chartiste. Allez, c’est parti.

La ligne de tendance : Un poids lourd de l’analyse chartiste

Si vous l’ignorez en ne le traçant pas sur vos écrans, vous portez atteinte à ce qui se fait mieux en matière d’analyse chartiste.

J’espère que je vous ai alerté.

En soi, une ligne de tendance n’est pas si compliquée à tracer et analyser. Elle peut être haussière ou baissière avec deux ou trois points de contact au minimum. Tout dépend évidemment des fluctuations du cours de l’action sur une période donnée.

Pour qu’elle soit crédible à vos yeux, ce serait sympa d’avoir une pente d’un angle d’au moins de 45 ± 15° .

Quand vous cherchez à tracer une ligne de tendance baissière, vous repérez les sommets ou points hauts de plus en plus bas. Comme c’est le cas sur le graphique ci-dessous du CAC 40 en données mensuelles.

Quand vous cherchez à tracer une ligne de tendance haussière, vous repérez les creux ou points bas de plus en plus hauts.

Gardez à l’esprit que la ligne de tendance est et sera toujours la clé de voûte pour analyser le cycle boursier d’une action ou classe d’actif.

Exemple graphique

Analyse chartiste : Tracer ligne de tendance

Sur le CAC 40 en périodes mensuelles, vous constatez un cycle baissier dominé par une ligne de tendance baissière. Malgré le Macron Trade, on ne veut pas la défoncer pour de bon.

Les supports / résistances : Des points clés psychologiques à repérer impérativement

Sans discussion possible, ce sont des niveaux clés pour soigner votre timing à l’achat ou à la vente. Mieux vous le dire toute de suite.

Monsieur le Marché se réserve le droit de jouer sur vos nerfs avec des fausses cassures de résistances ou supports. Vous devez vivre avec parce que c’est sa nature.

Revenons à l’aspect technique si vous voulez bien.

En règle générale, les supports et les résistances sont tracés horizontalement. Jusqu’à là tout est simple.

Les supports sont des lignes horizontales construites à partir duquel l’action rebondit à plusieurs reprises sur un niveau de cours. Ce sont des niveaux clés psychologiques qui peuvent servir de points de repère à l’achat ou à la vente. Pour faire une analogie à la construction d’une maison, ce sont en quelque sorte les planchers bas ou le sol.

Les résistances sont des lignes horizontales construites à partir duquel l’action bute à plusieurs reprises sur un niveau de cours. Ce sont des niveaux clés psychologiques qui peuvent servir de points de repère à l’achat ou à la vente. Pour faire une analogie à la construction d’une maison, ce sont en quelque sorte les planchers hauts, les plafonds ou le toit.

Dans l’article original qui est maintenant recyclé, je vous avais mentionné qu’une cassure d’une résistance ou d’un support doit être accompagnée par de forts volumes. Sauf cas exceptionnel fondamental, figurez-vous que je me suis trompé.

Cette théorie de l’analyse chartiste est mise à mal. La vérité est que les forts volumes arrivent souvent à l’approche de ces niveaux psychologiques. C’est une manœuvre intelligente des investisseurs institutionnels avisés pour tromper les pauvres investisseurs particuliers.

Enfin, lorsque vous voyez une action qui approche d’une résistance ou support majeur qui date depuis une belle lurette, les intervenants de marchés peuvent potentiellement cogiter s’il y a aucun catalyseur particulier.

Exemples graphiques

Déterminer pour votre analyse chartiste une droite de support

Concernant la parapétrolière spécialiste de la sismique CGG Veritas, vous voyez qu’elle s’appuie sur les 4,36 € comme support de poids depuis fin octobre 2014. Aujourd’hui, je ne veux pas remuer le couteau sous la plaie sur cette valeur.

Analyse chartiste : Déterminez une droite de résistance

La banque française soi-disant solide se heurte à la résistance hebdomadaire des 59,58 € qui date depuis janvier 2010. Aujourd’hui, le cours est légèrement au-dessus. Malgré le biais haussier de l’année 2017 en cours, ça manque de conviction.

Les canaux

Si vous n’êtes pas satisfait par les lignes de tendance, pourquoi pas tracer des canaux.

Ce sont des figures très répandues de l’analyse chartiste. Elles sont composées de deux lignes parallèles. Elles permettent d’évaluer le cycle de vie de l’action.

Il existe trois types de canaux : canaux haussiers, canaux baissiers et canaux horizontaux. Pour les derniers cités, on les appelle généralement « trading range » pour ceux qui sont déjà familiarisés avec l’analyse chartiste.

Pour qu’ils soient crédibles à vos yeux, ils doivent respecter une pente d’un angle 45 ±15° et avoir deux ondulations minimum, c’est-à-dire deux points au contact de chaque ligne. En cas de cassure du canal, vous aurez à faire à une poursuite ou un retournement de tendance.

Exemple graphique

Analyse chartiste : Dessiner un canal baissier

Le canal baissier montre que Casino Guichard boit la tasse. Techniquement, je ne vois aucune raison d’être acheteur sur ce titre. En 2017, elle semble refaire une santé mais cela reste précaire. En plus, Amazon a mis un bordel pas possible sur le secteur de la grande distribution avec son achat de Whole Foods Market.

Le graphique : une arme fatale qui vous fait gagner du temps

Comme vous le voyez bien, lire un graphique du cours de l’action s’avère très utile pour connaître le moment idéal d’acheter ou pas. En vous appuyant sur les lignes de tendance, les supports/résistances et les canaux, vous possédez des munitions intéressantes pour maîtriser la base de l’analyse chartiste.

Avec un peu de volonté de votre part, vous allez vous rendre compte que ce n’est pas le Mont-Blanc.

Bien que j’ai une approche axée sur l’analyse fondamentale à la Warren Buffett, je dois avouer en un coup d’œil que c’est du temps gagné au lieu de se prendre sur certaines critères de valorisation. Sur des valeurs à forte volatilité, avoir recours au graphique est une obligation pour éviter de partir à l’aventure. Par exemple sur CGG Veritas, vous ne devez pas prendre le couteau qui tombe.

Voilà pour les bases de l’analyse chartiste qui vont vous permettre de démarrer de bon pied sur l’analyse technique. Si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à me faire signe dans les commentaires.

PS : Vous avez constaté sur les différents graphiques, des courbes fines et des nuages en fond gris et bleu ciel foncé. Comme indice, ils font partie des composantes de l’Ichimoku.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

5 commentaires on “3 pions majeurs pour maîtriser les bases de l’analyse chartiste”

  1. Bonjour Mathieu,

    Sans ses supports et résistances, difficile de prendre sereinement une position à l’achat ou à la vente et placer surtout ses stops.

    Cordialement.

  2. Bonjour Michel,

    C’est juste un mise en bouche de l’analyse technique. Pour la suite, ce sera corsé pour les investisseurs qui débutent en Bourse.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge