Les fausses idées reçues sur les actionnaires

Être riche est mal vu par les Français mais le devenir est un rêve. C’est un constat contradictoire d’après plusieurs sondages dans les médias de masse. En France, champion du monde du pessimisme, nous n’aimons pas les gens qui réussissent trop. Pour faire simple, cela signifie que les Français moutonniers ont un problème relationnel avec l’argent. La Bourse n’échappe à la règle.

Malheureusement, beaucoup d’idées reçues sur les actionnaires se sont généralisées au fil du temps. Évidemment, l’immobilier et l’assurance vie en profitent. Lorsque le krach obligataire arrivera tôt ou tard, ce ne sera pas la même chanson.

Les actionnaires, des boucs émissaires idéaux pour l’opinion publique

La Bourse en est un parfait exemple de ce malaise. En effet, les Français sont persuadés que :

  • Les actionnaires sont uniquement des riches,
  • Les actionnaires sont des opportunistes qui font de l’argent sur le dos du peuple,
  • Les actionnaires sont uniquement des retraités dorés,
  • Une majorité des bénéfices nets de l’entreprise vont dans la poche des actionnaires au détriment des salariés.

Ses idées reçues sur les actionnaires sont faites à chaud et dans l’émotion à cause des différents krachs boursiers. Les médias ont sûrement aidé l’opinion publique à les bâtir en valorisant uniquement les mauvais côtés. Malheureusement, il est regrettable que l’opinion publique ne prenne pas le temps de la réflexion afin de se forger au mieux leurs propres convictions.

Une étude qui pourrait mettre à mal les idées reçues sur les actionnaires

Actionnaires Individuels – Cassons Les Idées Recues

L’étude réalisée par l’agence Havas Paris et rendue publique fin juin 2014, nous montre que l’image des actionnaires en France n’est pas ce que l’on pense. En effet, les grandes lignes de cette étude sont :

  • La moitié des actionnaires sont des actifs.
  • La proportion des moins de 65 ans est largement majoritaire.
  • 44 % d’entre eux investissent dans une vision de long terme en conservant leurs actions pendant plus de 5 ans et regardent en premier lieu les relais de croissance de l’entreprise.
  • Ils croient plus à l’économie française que l’opinion publique générale.
  • Ils ne font surtout pas confiance aux autorités politiques et aux journalistes. Ce qui n’est pas une surprise avec le pessimisme qui règne sur notre territoire.
  • En valeur médiane, un actionnaire sur deux ont un portefeuille et un patrimoine respectivement de moins de 20300 et 150000 €.

Après un peu plus d’un an qui a suivi la publication de l’étude, je pense que ses réponses restent toujours valables à ce jour. Cependant, il y a beaucoup de choses à dire sur la façon d’investir des actionnaires parce que leurs réponses prioritaires relèvent parfois d’un esprit moutonnier. Enfin, je tiens à préciser qu’une entreprise cotée en Bourse a besoin de ses actionnaires. Sans eux, il n’y aurait pas de salariés (ou d’emplois), des fournisseurs et des clients pour développer son activité.

À terme, j’espère que les préjugés sur ses investisseurs s’arrêteront. Personnellement, il faudrait un gros choc dramatique sur les placements préférés comme l’immobilier et l’assurance vie. Pour cela, surveillez les banques centrales que tout les intervenants de marché les considèrent comme des dieux. Quand ce ne sera pas le cas, j’ai hâte de voir les dommages collatéraux.

email
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge