Formation d’une bulle spéculative : 4 étapes clés à savoir

Vous en avez marre de perdre en Bourse sur le marché actions. Vous ressortez très frustré. Je peux vous comprendre.

Vous vous dites que devenir un bon investisseur est mission impossible. Pourtant, vous avez appris les bases de l’analyse fondamentale et de l’analyse technique.

Mais vous oubliez un autre facteur qui est la dimension psychologique des marchés. Elle occupe une place très important dans votre prise de décision.

Beaucoup d’entre vous n’arrive pas à la cerner. Cela explique vos erreurs d’investissement.

À titre personnel, j’ai galéré pour comprendre la dimension psychologique des marchés. Effectivement, j’ai mis du temps.

Maintenant, vous voudriez en faire autant. Sachez qu’il y aura du boulot.

Voici mon indice ? Comprendre l’évolution de la bulle spéculative.

Si vous débutez en Bourse, je vous évite avec cette article de connaître de grosses désillusions.

Pour les autres, vous voulez savoir comment en tirer profit pour vos investissements. Eh bien, allons-y.

En réalité, c’est quoi une bulle spéculative

Une bulle spéculative est un phénomène cyclique sur les marchés financiers. Elle peut durer très longtemps avant son éclatement. La durée moyenne est entre 7 à 10 ans, soit un cycle économique.

La plupart d’entre vous feront référence à la déconnexion excessive des niveaux des cours de Bourse par rapport aux fondamentaux de l’économie réelle.

En réalité, elle est plutôt d’ordre psychologique.

Si je dois donner une définition précise, je dirais qu’elle est le reflet du niveau de confiance des investisseurs sur le marché boursier.

Pour être plus concret, la hausse des cours a tendance à stimuler l’appétit pour le risque de la part des investisseurs. Cet appétit pour le risque va amplifier les informations justifiant cette hausse et attire un mouvement de troupeau d’investisseurs.

Vous cherchez à prédire le prochain krach alors vous perdez votre temps.

Je pense que les bonnes questions sont :

  • Comment en tirer profit pour votre portefeuille boursier
  • Comment évaluer le comportement des investisseurs face à la bulle

Il vous faut également des repères. L’analyse graphique va vous aider à identifier les différentes étapes de la bulle spéculative. En complément, vous avez une vidéo à votre disposition.

Les 4 étapes d’une bulle spéculative

Faites un copiez-collez de cette image. Il vous sera très utile pour réussir en Bourse sur le long terme.

comprendre les étapes d'une bulle spéculative

Ne perdons pas de temps et passons aux chose sérieuses. Il existe 4 étapes qui forment la bulle spéculative.

Comme vous le voyez sur le graphique, vous avez 3 phases de hausse et 1 phase de baisse. Effectivement, l’histoire commence bien puis se termine mal à la fin.

Étape 1 : La phase cachée ou de démarrage

Vous voulez obtenir des résultats très positifs pour vos investissements, alors vous devez investir dans l’étape 1 de la bulle spéculative. On la surnomme la phase cachée ou de démarrage.

Dans cette phase, vous constaterez que les investisseurs particuliers et professionnels sont sous l’emprise de la peur à cause du bain de sang sur les marchés financiers. Pour être explicite, des séances dans le rouge à deux chiffres laissent beaucoup de traces tant au niveau psychologique que financier.

Au bout du compte, ils ne prennent plus d’initiatives à l’achat et perdent espoir.

Quant aux médias, ils se demandent combien de temps ça va durer ce bear market (marché baissier).

Plus personne n’y croit pas à un retournement du cycle de marché à la hausse. Vous dites que ça ne vaut pas le coup d’acheter.

Eh bien ! Vous vous trompez parce que c’est dommage de rater des opportunités uniques sur des valeurs de belle qualité à des cours soldés injustement comme L’Oréal, Air Liquide, Pepsico, ou encore Essilor.

C’est à ce moment-là que des investisseurs de la tempe de Warren Buffett ou Jim Rogers prennent des positions d’achat à bon compte. Ils savent que leur rentabilité future sur le long terme sera satisfaisante.

Au niveau graphique, comment vous pouvez le traduire ?

Vous allez vous rendre compte que la chute des marchés financiers est en perte de vitesse. Par la suite, ils tendent à se stabiliser et tentent de repartir à la hausse sans donner un vrai signe de retournement à la hausse.

Si j’étais vous, vous n’avez rien à perdre parce qu’il y a tout à gagner. Évidemment, vous devez bien choisir vos actions.

Étape 2 : La prise de conscience

L’étape 2 de la bulle spéculative, c’est celle qui va confirmer un nouveau cycle de hausse des marchés financiers.

Au niveau graphique, les principaux indices boursiers cassent à la hausse un seuil technique majeur qu’on appelle la résistance, pour valider une tendance haussière de long terme.

Même si les voyants ne sont pas au vert au niveau fondamental, de nombreux investisseurs institutionnels les constatent et prennent des positions à l’achat avec prudence. Cela vous surprend. Vous pensez que c’est irrationnel.

Mais pour bien investir en Bourse, la norme est de saisir les opportunités en anticipant correctement les mouvement de marché.

Vous en tant qu’investisseur particulier novice et mal accompagné, vous êtes encore sous le choc de vos pertes passées lors du dernier bear market. Comme d’habitude, vous préférez attendre que ça monte encore plus pour être sûr du changement de tendance.

Personnellement, la phase de prise conscience est le meilleur moment pour investir sereinement en Bourse. Ce n’est pas si compliqué parce qu’il vous suffit de suivre le mouvement.

Étape 3 : La phase maniaque

Vous vous reconnaissez. Cessez de démentir.

La plupart d’entre vous qui se sont lancés en Bourse, ont investi de manière inconsciente dans l’étape la plus délicate de la bulle spéculative, sous prétexte que les arbres montent jusqu’au ciel.

Vous cherchez les meilleurs plans des médias financiers. Vous vous laissez emporter par les records sur les indices boursiers et les nouvelles euphoriques en oubliant la notion de risque.

Mais ce n’est pas grave parce que toute la communauté financière partage le même sentiment. Vous sentez rassuré.

C’est également le moment où une minorité d’investisseurs institutionnels ayant accumulé des gains importants, commencent à liquider une partie de leurs investissements. Pour être un poil plus précis, ils le font après que de nombreux investisseurs mal avisés (généralement des particuliers) viennent sur le marché pour déclencher la fin du mouvement de la hausse. Elle va entraîner un déni de réalité entre le cycle boursier et celui de l’économie réelle.

Contrairement aux idées reçues, vous pouvez investir dans l’étape 3 parce que le sentiment de marché met du temps à changer. Entre enthousiasme et déni de réalité, il y a de la marge. Néanmoins, vous devez être sélectif dans vos choix de valeurs.

Lorsque le déni de réalité sera à son apogée, c’est à ce moment précis que vous devez mettre fin à vos ambitions d’investir en Bourse pendant un certain temps.

Étape 4 : L’éclatement

Les bulles spéculatives connaissent toujours des fins tragiques. C’est là où vous pouvez laisser des plumes parce que le changement de sentiment de marché est très brutal.

Vous risquez de passer par tous les mauvais états : anxiété, peur, désespoir. Si c’est le cas, c’est que vous n’avez pas amélioré votre éducation financière ou négligé votre gestion du risque par aveuglement de la hausse des marchés.

Les indices boursiers mettent fin à leur tendance haussière avec une première jambe de baisse. Néanmoins, vous pensez que c’est juste provisoire.

En réalité, c’est un piège à la hausse pour gommer votre capital. La grande majorité des investisseurs institutionnels réduisent sensiblement leurs positions et laissent la main aux investisseurs peu attentionnés comme les particuliers sans tête.

Ils estiment que le sentiment de marché s’est subitement dégradé avec une convergence d’événements négatifs bien que leur pic de stress n’est pas au summum.

Au niveau graphique, le deuxième point haut est plus bas que le premier. En règle générale, c’est un mauvais présage s’il casse à la baisse un seuil technique important qu’on appelle un support. Vous pouvez considérer que les indices boursiers entrent définitivement dans un bear market.

Comme je n’ai aucune intention de vous mentir, les bear market se terminent généralement par des krachs boursiers qui sont impossibles à prévoir. Ce sont le point de départ de l’éclatement de la bulle spéculative.

La panique chez les investisseurs s’installent définitivement avec des séances dans le rouge à deux chiffres. La sérénité n’est plus de mise. Ils vendent tout ce qu’ils possèdent et non ce qu’ils souhaitent, pour sauver les meubles.

Vous, particulier. Vous avez cette mauvaise habitude dans cette situation, à être passif. Vous subissez les événements. Vos émotions vous jouent des tours en vous obstinant à ne pas couper vos pertes. Au final, vous aggravez la performance de votre portefeuille boursier et capitulez au mauvais moment.

Pourtant, l’étape 4 est également un des meilleurs moments pour investir en Bourse

Vous pensez que cela n’a pas de sens. Vous pouvez que j’ai tort.

Peut-être. Mais c’est une question de perception personnelle et d’expérience.

Lorsque vous sentez la panique ou la peur sur les marchés financiers, toutes les valeurs chutent de manière vertigineuse. Même les entreprises de belle qualité n’échappent pas à la tendance.

À votre place, je prends cette situation à bras ouvert si vous investissez sur les actions d’entreprises de belle qualité. Facile à dire en théorie. Dans la pratique, vous devez faire preuve de courage parce que votre état émotionnel sera soumis à rude épreuve.

Évidemment, je ne vous demande pas d’aller tête baissée en gaspillant votre capital. La décision la plus sage est d’investir par bloc à chaque moment de l’éclatement de la bulle spéculative (peur à désespoir).

Prenons un exemple avec SEB

Achat actions SEB

Transaction actions SEBTransaction actions SEB bis

SEB est une valeur qui fait partie de mon portefeuille boursier. Je l’ai achetée au dernier trimestre 2011 avec une conviction sur ses fondamentaux. J’estimais que la baisse était excessive. À cette époque, l’ambiance en Bourse était morose à cause de la crise de la zone euro.

Aujourd’hui, je récolte les fruits de mon analyse et ma patience par rapport au prix de revient.

La bulle spéculative ne doit pas vous faire peur

Il y a mieux comme conclusion.

Vous ne pouvez pas fuir ce phénomène récurrent en Bourse. Vous devez vous adapter quel que soit votre stratégie d’investissement.

La Bourse, plus particulièrement le marché actions, offre des opportunités d’investissement. Si vous voulez réussir dans la durée, essayez d’aborder la Bourse avec une attitude positive et ne vous préoccupez pas des fluctuations de marché.

Dans tous les cas, vous serez amené à prendre des risques que vous êtes prêt à tolérer.

Ce que j’ai oublié de vous dire, c’est que vous pouvez espionner ce que font vos concurrents sur le Web afin de mesurer leur sentiment de marché.

Par exemple, vous pouvez consulter les transactions des dirigeants d’entreprises cotées chez les autorités de régulation. Chez les sociétés de gestion, vous aurez souvent une composition partielle de leurs fonds.

Enfin, si vous voulez investir efficacement sur le marché actions, les phases de Weinstein peuvent vous aider. C’est un parfait complément à la notion de bulle spéculative.

email
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

4 commentaires on “Formation d’une bulle spéculative : 4 étapes clés à savoir”

  1. Bonjour, on peut aussi profiter des krachs ! Et on peut aussi s’en protéger.

    Sinon, Sovanna Sek, si tu mettais la possibilité de mettre l’url de son site et des comment luv, je mettrais plus de commentaires :-)

  2. Bonjour Michel,

    En Bourse, il vaut mieux prévenir que guérir. L’analyse technique et surtout comportementale peuvent nous donner des signes de faiblesse sur les marchés financiers, mais pas des prédictions. Quant aux solutions de protection contre un krach, la majorité des investisseurs penseront naturellement aux « ETF bear » (Trackers baissiers) sur les indices boursiers. Par exemple, il y a le célèbre BX4 de Lyxor. Cependant, j’émettrais un bémol en raison d’une possible faillite de l’émetteur qui est la Société Générale dont son passé récent n’est pas très réjouissant.

    Par ailleurs, je vais mettre l’url de ton blog dans mon blogroll boursier puis réfléchir sur la possibilité de mettre le plugin comment luv.

    Cordialement,

    Sovanna Sek
    Auteur du blog Investir En Actions

  3. Un autre exemple très connu de bulle spéculative c’est la tulipomania du XVII ème siècle.
    Je pense qu’on peut profiter des krach, warren buffett aimait bien les phases de panique pour chercher des opportunités.

  4. Bonjour Mathieu,

    En France, nous avons deux bulles en un siècle avec la bulle du Mississippi et des Assignats au 18ème siècle.

    Concernant les krachs, je considère que ce sont des opportunités uniques que l’investisseur doit saisir en achetant à bon compte des entreprises de bonne qualité.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge