Comment investir sur les small caps avec l’analyse fondamentale

comment investir sur les small caps

[Cet article a été écrit par Eric Guyard de Small Caps Trading. Il vous fait partager ses analyses sur les small caps. Son approche d’investissement est un mixte entre l’analyse fondamentale et l’analyse technique. Vous pouvez également trouver ses derniers trades sur la version libre de son site.]

Vous avez sûrement entendu parler des small caps ou petites valeurs. Les médias financiers et les gérants vantent amplement les mérites. Sur le plan boursier, je ne conteste pas leur potentiel parce que les faits sont présents à moyen-long terme.

Mais avec les small caps, vous pouvez souffler le chaud et le froid. L’erreur peut se payer cash pour votre portefeuille.

Soyons clair. Je ne suis pas un spécialiste des small caps. Je m’y aventure rarement pour une question de temps mais aussi de compétences au niveau sectoriel.

Si vous tenez à connaître leurs spécificités, je laisse la parole à Eric Guyard de Small Caps Trading. Il va vous expliquer comment investir sur les small caps à l’aide de l’analyse fondamentale.

Beaucoup d’analyse en amont

Le marché small caps regorge de pépites capables d’aligner des performances à 3 chiffres en quelques semaines à peine. Vous voulez mettre la main sur un bon titre. L’exercice est délicat, mais loin d’être impossible.

Les ratios boursiers tels que le PER, VE/CA, VE/ EBITDA … sont des indicateurs que j’utilise régulièrement afin d’évaluer la pertinence d’une action avant chaque investissement. Ainsi en mettant en comparaison un titre avec son secteur, on arrive à appliquer un prix sur une société.

Dans l’investissement immobilier, l’ANR (Actif Net Réévalué) est souvent utilisé pour connaitre la juste valeur d’un titre. Ainsi une capitalisation boursière fortement inférieure à l’ANR peut mettre la puce à l’oreille sur une hypothétique décote de la valeur. Attention, ne tombez pas dans la simplicité. Je vous recommande fortement de combiner plusieurs ratios en même temps afin d’affiner votre analyse.

Vous avez donc une mise en bouche théorique sur l’analyse des small caps. Maintenant, je vais vous l’illustrer par des études de cas. Vous allez vous rendre compte que c’est l’aspect qualitatif qui prime pour la plupart d’entre elles.

Études de cas spécifiques

Dans le secteur biotechnologie, c’est l’évaluation du pipeline (portefeuille produits) comparée à la capitalisation boursière qui va principalement dicter l’évaluation du cours de bourse de la société. Cette semaine, la biotech Abivax (conviction SCT donnée à 6€) s’est appréciée de +300% après la publication de résultats cliniques positifs pour son médicament phare l’ABX 464 (VIH sida).

Dans le même registre, j’anticipe un rebond du titre Poxel. La société vient de publier des résultats cliniques positifs sur l’iméglimine (diabète). Le portefeuille produit de Poxel est valorisé par les spécialistes du secteur grosso modo 13€ / titre contre un cours de Bourse de 7.80€. Cet objectif ne prend pas en compte un hypothétique accord partenarial (prime de 8€ supplémentaire par titre). Poxel vaut donc actuellement 7.80€, mais pourrait valoir prochainement 13€ ou 21€.

Pour les sociétés dites pure player (société à forte marge) réalisant un seul métier, une seule activité , c’est principalement la comparaison Chiffre d’affaires / Capaitalisation boursière que les analystes utilsent pour valoriser le groupe. On a coutume de valoriser une pure player 3 à 4 fois son chiffre d’affaires. Ainsi Inside Secure (valeur SCT donnée à 0.80€ en 2016) une fois sa restructuration terminée, a vu son cours multiplié par 6 en 12 mois passant de 0.60 à 3.50€.

Dans ce registre, je surveille également la nano small cap Leadmedia Group, valeur sur laquelle j’ai pris une position achat. Cette valeur est intéressante à plus d’un titre. C’est une recovery et pure player qui a récemment changé de direction. La société a semble t’elle mangé son pain noir en terminant sa restructuration avec la déconsolidation du groupe Makazi. Leadmedia Group devrait retrouver une croissance rentable dés 2017. Valorisée actuellement 0.76€ / titre soit 7 fois son EBITDA prévisionnel 2017, le dossier parait décoté par rapport à son secteur.

Les small caps : Un investissement à fort potentiel avec des contraintes à ne pas sous-estimer

Comme vous le voyez sur le graphique en unités mensuelles, le compartiment des small caps de la Bourse de Paris a été chahuté avant de prendre son envol. Ce qui signifie que vous devez être sélectif si vous voulez mettre un côté offensif à votre portefeuille boursier.

investir en bourse avec les small caps

La volatilité est très présente sur les small caps. Vous pouvez avoir une performance à deux chiffres dans un sens ou dans un autre durant une séance de cotation. Vous devez avoir un cœur bien serré. Je vous suggère de mettre une petite somme. Histoire de ne pas être dans une situation difficile.

Mais la contrepartie positive avec les small caps est que vous puissiez exploser votre capital (même avec une petite somme) à la hausse. Elles évoluent dans une niche très porteuse et leur potentiel de croissance est plus vigoureuse.

De plus, les gros investisseurs institutionnels gardent leur distance parce que les small caps ne correspondent pas à leur politique d’investissement. Comme ils misent généralement de grosses sommes, cela leur est impossible de s’y incruster.

Parfois, les small caps peuvent susciter la convoitise des grands groupes. Si vous trouvez la bonne cible, vous pouvez toucher le gros lot. Mais ne rêvez pas que cela va arriver de source.

Ce qui peut vous rassurer dans l’investissement sur les small caps, c’est que les PDG fondateurs sont très investis dans la croissance de leurs entreprises. Par contre, ils peuvent sacrifier le retour pour l’actionnaire tant que leur rythme de croissance n’est pas stable.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek

Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.


Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l’or.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge