Comment éviter la taxe sur les transactions financières en 4 façons

Il est clair que cette fichue taxe sur les transactions financières représentent l’incompétence de nos autorités politiques.

En réalité, elle ne règlera pas les vrais problèmes du système financier. Le FOREX et les options binaires chez les brokers sans scrupule ne sont pas pénalisés. Idem pour le trading à la vitesse de la lumière.

Je m’arrête là pour la polémique et revenons à nos moutons. Pour vous rassurer, il existent des solutions pour éviter la taxe sur les transactions financières.

Éviter la taxe sur les transactions financières avec les small caps françaises

Au niveau national, aller sur les small caps de l’indice parisien ayant une capitalisation ne dépassant pas le milliard d’euros permettent d’échapper à la taxe sur les transactions financières cette règle. Cela peut constituer un piège parce qu’elles sont généralement peu liquides en termes de volume. L’investissement dans ce compartiment de valeurs demande un vrai travail de fond pour ceux qui cherchent un horizon d’investissement de long terme.

Investir en actions étrangères

C’est la solution la plus évidente pour éviter la taxe sur les transactions financières, mais il faut se poser les bonnes questions en ne cherchant pas la facilité. Si vous privilégiez les actions hors zone euro, vous aurez le problème du taux de change qui est dépendant des politiques monétaires des banques centrales. À court terme, cela peut réduire une partie de vos plus-values.

En ce qui me concerne avec Nestlé, la fin du plancher EUR/CHF de la part de la BNS (Banque Nationale Suisse) m’a été favorable. Toutefois, je suis conscient que cela ne risque pas de durer car l’intérêt d’une banque centrale est de défendre à tout prix la compétitivité économique de son propre pays.

Dans le cas où vous possédez des actions d’entreprises hors zone euro pour du long terme, gardez à l’esprit que le taux de change fait partie des règles du jeu de la mondialisation. En toute franchise, il est difficile de s’en protéger.

Les fonds actions

À première vue, ce n’est pas idiot par ce support d’investissement pour éviter la taxe sur les transactions financières. Cela fera plaisir aux sociétés de gestion. Même si vous bénéficiez de leurs compétences professionnelles, je ne la recommande pas si vous contentez des actions françaises. D’autre part, vous n’aurez pas la composition exacte de leurs fonds et la question de transparence peut se poser. Enfin, il est impossible de connaître en temps réel leur valeur liquidative considérée comme le baromètre de prix du fonds.

Investir dans des ETF

Un ETF appelé «tracker» est une classe d’actif faisant partie de la famille des OPCVM (Organismes de Placements Collectifs de Valeurs Mobilières) qui retracent la performance d’un sous-jacent comme un indice boursier. Son principal avantage est que vous investissez sur toutes les valeurs d’un indice boursier en un seul produit. Quel miracle ! Pour couronner le tout, leurs frais de gestion sont plus compétitifs que ceux des fonds actions. Encore une bonne raison de contourner la taxe financière.

Échaudés par le krach boursier de 2008, les investisseurs non-résidents privilégient de plus en plus ce support d’investissement passif pour avoir une exposition en Bourse. Cela risque de continuer parce que les gros poissons comme Blackrock et Vanguard ont l’ambition de baisser les coûts.

Toutefois, il y a une face cachée sur les ETF qui me dérange en termes de contrepartie, cet article du blog Captain Economics va mieux vous éclairer. L’atout de la liquidité que le consensus nous vante quotidiennement, risque de mordre la poussière même s’ils sont réglementés.

Le droit d’inclure la taxe sur les transactions financières comme frais déductibles à vos impôts

Je me demande pourquoi j’ai écrit cet article. En effet, vous pouvez éviter la taxe sur les transactions financières par l’intermédiaire de la fiscalité parce qu’elle est assimilée à des frais déductibles. Vous pouvez reporter en cas de ventes d’actions que ce soient en plus-values ou moins-values, dans la case 2CA de la déclaration générale d’impôt sur le revenu n°2042. Si vous ne le savez pas, vous aurez la chance de le savoir à cet instant.

En gros, mon opinion est que vous ne devez pas vous soucier de cette bêtise gouvernementale qui est à somme nulle quel que soit votre horizon d’investissement. En fait, elle avait un but populiste pour satisfaire leur électorat. Basta !

email
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

8 commentaires on “Comment éviter la taxe sur les transactions financières en 4 façons”

  1. Bonjour Sovanna,

    Excellent article.

    Je ne savais pas qu’on pouvais déduire la TTF sur la feuille d’impôt.

    Par contre, je trouve que cette taxe n’est pas énorme par rapport au montant investi donc je ne suis pas contre la payer.

    De plus, une partie de cette taxe sert à financer le RSA donc je suis encore moins contre la payer :)

    A Bientôt

    Romaric

    http://www.sortir-du-rsa.fr
    Romaric de sortir-du-rsa.fr Articles récents…Introduction boursière : Quels avantages pour les entreprises ?My Profile

  2. Bonjour Romaric,

    La TTF est une taxe comme les autres. De plus, cela n’empêchera pas les excès de marchés tant à la hausse qu’à la baisse.

    Cordialement.

  3. a mon avis la taxe ne peut être déduite, en matière d’impot sur le revenu, que sur le revenu imposable à ce seul titre mais constitue une augmentation du prix de revient de l’achat d’un titre, en conséquence ne peut que jouer sur la plus ou moins value lors de la cession des titres à déclarer

  4. Bonjour Sovanna,

    Je trouve cet article vraiment utile ! J’aimerais bien avoir plus d’informations concernant les possibilités de déduire la TTF de mes impôts. Où-puis les trouver ?

    Merci d’avance,

    Alexandre

  5. Bonjour Alexandre,

    Tout d’abord, voici la liste des entreprises cotées sur la Bourse de Paris éligibles à la TTF : http://www.cbanque.com/actu/61202/ttf-la-liste-des-140-entreprises-francaises-concernees-en-2017

    Les petites valeurs échappent à la TTF mais ont un problème de taille, la liquidité. De plus, tu pourrais avoir des fortunes diverses en termes de performance. Il faut analyser en détail les fondamentaux car leur business ne sont pas si simples à comprendre. Si tu veux t’aventurer, il faut être un homme de terrain.

    Comme l’article n’est pas remis à jour, je t’avertis que certains pays européens ont mis en place une TTF comme l’Italie.

    Pour te renseigner sur les ETF, les actions étrangères et les fonds actions, tu as un panel de site comme Zone Bourse, Investir.fr, Investing.com ou encore Morning Star. Il suffit de taper leur nom sur google et tu auras leur adresse web.

    Enfin, pour revenir à ta question, il faut que tu déclares précisément dans la feuille de déclaration générale d’impôt sur le revenu n°2042 (que tu reçois habituellement par courrier ou voie électronique), la déduction de la TTF dans « Revenus des Valeurs et Capitaux Mobiliers » à la case 2CA « Frais et Charges Déductibles », à condition d’avoir vendu tes titres.

    Cordialement.

  6. Sovanna,

    Merci pour ces précisions, mais justement si je m’interroge sur cette possibilité de déduire la TTF c’est parce que je ne suis pas parvenue à trouver cette information sur le site des impôts ou autres sites qui en parleraient.

    Je trade actuellement les actions au sein d’un PEA et clairement cela serait avantageux à la fin de l’année pour mois de déduire cette taxe. Mais ne trouvant pas d’informations sur le sujet je suis prudent…

    Car sur le site impôt.gouv à cette adresse : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/les-frais-engages-sur-mes-valeurs-mobilieres-sont-ils-deductibles il n’est pas indiqué cette possibilité…

    Qu’en penses-tu ?

    Alexandre

  7. Alexandre,

    J’ai creusé le sujet pour le PEA. La fiscalité est à l’image de nos politiques. Cela évolue tout le temps. C’est une usine à gaz.

    Dans ton cas, rien ne me dit que c’est interdit d’inclure la TTF dans les charges déductibles. Comme ce n’est pas indiqué par le fisc, je considère que tu peux le faire. Probablement que c’est à la marge.

    Par contre, les droits de garde dans un PEA ne sont pas déductibles. Si tu es client d’une banque traditionnelle, tu as dans l’os.

    Avec un compte titres, tu peux tout déduire.

    Cordialement.

  8. Sovanna,

    Je comprends la démarche. Et en effet c’est une belle usine à gaz :)

    Au plaisir,
    Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge