5 critères pour bien choisir votre courtier en ligne

comment bien choisir courtier en ligne

Les premières étapes pour réussir en Bourse sont souvent anodines. Avec du recul, elles ont de l’importance pour vous aider à progresser dans votre carrière d’investisseur.

Vous avez pris le temps d’apprendre les fondamentaux de la Bourse. Vous pensez que vous êtes apte à vous lancer pour de bon.

Petite minute. Mettez le frein sur l’accélérateur.

Il vous manque un outil principal pour investir en Bourse, choisir votre courtier en ligne. Vous pensez que c’est une formalité à la noix. Se focaliser sur les frais de courtage suffira amplement. Vous n’avez pas forcément tort.

Mais je me dit avec l’expérience que j’ai maintenant, ce serait trop réducteur d’en rester là. Le risque de constater de mauvaises surprises est grand.

Vous souhaitez les éviter. Alors apprenez à élargir vos critères de sélection pour choisir votre courtier en ligne.

Oubliez le courtier en ligne parfait

Lorsque vous allez choisir votre courtier en ligne, ayez à l’esprit que vous ne serez jamais satisfait à 100 %.

Avec 3 comptes-titres au compteur chez Fortuneo et Binck.fr pour la partie investissement puis Degiro pour le trading, je suis bien placé pour le savoir.

Sans être prétentieux, je n’ai pas trouvé ce que je souhaitais. Il y a toujours un petit grain de sable.

Tout d’abord, chez Fortuneo, les frais de courtage pour investir sur les actions américaines et européennes hors Euronext étaient excessivement chers. Ils sont aujourd’hui fixés à 50 € minimum. Lorsque j’ai ouvert mon compte-titre au second semestre de 2009, j’avais le souvenir que c’étaient 16 $ par transaction pour les actions américaines. Génial, la grosse inflation !

La seule satisfaction chez la filiale du Crédit mutuel est que le transfert des titres au nominatif administré ou pur était gratuit.

Pour Binck.fr, c’est un choix de décembre 2009 que je ne regrette pas. À cette époque, les tarifs sur les marchés actions internationales étaient plus attractifs avec 15 $ minimum par transaction aux États-Unis et en Europe hors Euronext. Aujourd’hui, il a élargi l’offre avec Londres, Luxembourg, Zurich et les pays scandinaves. Puis un effort considérable de réduction a été réalisé sur les frais de courtage sur les actions américaines à 5 € minimum.

Néanmoins, les services et les outils qu’il propose, ne me donnent pas satisfaction par rapport à mes besoins. Je me suis résolu à trouver meilleur ailleurs sur des sites boursiers comme Zone Bourse et Investing.com. Par ailleurs, j’avais investi sur un logiciel de trading, Waldata que j’ai mis pour l’instant en stand-by. Enfin, la conversion des titres au nominatif est payante et Binck.fr propose uniquement le nominatif administré.

Quant à Degiro, il est le courtier le moins cher sur le marché au niveau des frais de courtage. Avec deux bémols à prendre en compte, le premier est temporaire avec l’absence du PEA et PEA PME. Normalement, ils doivent voir le jour dans les mois qui viennent. Le second est la possibilité de payer des frais annuels de connexion si vous investissez en dehors d’Euronext Paris et Bruxelles.

Maintenant, vous avez lu mon monologue. Passons en revue les critères que vous devez analyser attentivement pour choisir un courtier en ligne sérieux et transparent.

Critère n°1 : Bien choisir votre offre qui convient à votre profil d’investisseur

Face à une concurrence rude dans le domaine du courtage en ligne, votre choix n’est pas facile à faire. Tout d’abord, bien choisir vos marchés où vous souhaitez investir (CAC 40, DAX 30, S&P 500…).

Ensuite, définissez votre horizon d’investissement. Si vous êtes un investisseur de long terme et peu actif, il convient d’opter pour une offre avec un profil débutant.

Le meilleur moyen de vous faire une idée est d’aller sur les sites des courtier en ligne et télécharger leur plaquette.

Si vous souhaitez construire un portefeuille boursier porté à l’international, les frais de courtage joueront un rôle important dans le choix de votre courtier en ligne. Dans le top 3, vous avez Degiro, Bourse Direct et Binck.fr comme candidat idéal.

Critère n°2 : Bien choisir votre courtier en ligne en fonction de la qualité du service clients

Le service clients. C’est un aspect que vous avez tendance à mettre de côté.

Sur le fond, il peut vous être utile en cas de pépin technique sur votre espace client. Parfois, des questions vous viennent à l’esprit comme la garantie des titres en cas de défaut ou les démarches pour transférer vos titres au nominatif.

Pour le joindre, évitez les mails et le fax. Il y a de fortes chances que le service clients met un temps fou pour vos répondre. Le téléphone, c’est vachement mieux parce que c’est la garantie d’un contact direct avec le personnel si le temps d’attente est court.

Assurez-vous que le personnel est disponible tout au long de la journée en semaine et le numéro pour le joindre n’est pas surtaxé comme chez Fortuneo.

Critère n°3 : La présence de frais cachés

D’une manière générale, la plupart des courtiers en ligne vous offre la gratuité des frais de garde, de tenue de compte et d’abonnement. C’est un avantage considérable par rapport aux banques traditionnelles.

Toutefois, gare à la mauvaise surprise. Vous devez bien lire les clauses des offres proposés. C’est mieux que ce soit précisé noir sur blanc sur leur site.

Si vous avez déjà un compte, regardez vos relevés mensuels de vos opérations.

Concernant les frais d’inactivité, certaines formules des courtiers en ligne vous obligent à faire au moins une transaction par mois au minimum. Franchement, c’est emmerdant pour un investisseur de long terme peu actif.

Ensuite, il y a des frais de connexion comme je vous ai mentionné avec Degiro. À vrai dire, au moment de l’ouverture de mon compte-titres, je ne l’ai pas vu venir. Sur leur site, c’est marqué en bas de page de l’onglet Tarifs.

Critère n°4 : Le courtier en ligne est-il agrée par les autorités de marché ?

Vous voulez vous rassurer que vos fonds soient en sécurité. Vérifiez que votre courtier en ligne soit agrée par les autorités de marché.

Pour avoir le cœur net, vous pouvez aller sur le site de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) de la Banque de France en cliquant sur Agréments et autorisation, ensuite sur Registres et listes.

Si vous résidez en France, ce serait sage de choisir une courtier en ligne qui possède un siège social sur le sol français.

Critère n°5 : Le courtier en ligne est-il une filiale d’une banque ?

Le courtier en ligne est théoriquement le dépositaire de vos titres dont vous êtes le propriétaire. En cas de défaut, vous êtes soumis à la garantie des titres fixée par le Fonds de Garantie des Dépôts et des résolutions.

Cependant, vous avez des doutes, car le souvenir des crises du secteur bancaire vous hante. Je peux vous comprendre.

Si vous me suivre sur mon blog, j’ai fait quelques articles sur le secteur bancaire. J’ai démontré carte sur table que leurs fondamentaux ne sont guère améliorés.

D’une point de vue de l’analyse technique, je ne nie pas que la plupart des banques surfent sur une tendance haussière. Néanmoins, pensez-vous que ce sont les actions porteuses sur le long terme ?

Par exemple, vous n’avez pas qu’à regarder la gueule graphique des 3 banques françaises du CAC 40 depuis le début des années 2000.

C’est bien beau mais revenons à nos moutons.

Parmi les courtiers en ligne qui sont des filiales de groupe bancaire, il y a :

  • Boursorama, filiale de Société Générale,
  • Hello Bank, anciennement Cortal Consors, filiale de BNP Paribas
  • BforBank, filiale de Crédit Agricole
  • Easy Bourse, filiale de Banque Postale
  • Fortuneo, filiale du Crédit Mutuel

Pour information, BNP, Crédit Agricole et Société Générale font partie du top 15 des banques systémiques selon le FMI.

Vous avez un compte chez eux (moi chez Fortuneo). Devez-vous fuir impérativement ?

Désolé, je vais faire une réponse de Normand. En vérité, tout dépend de votre situation avec votre courtier en question.

Sachez que le pire n’est jamais sûr mais l’impossible est possible.

Dans le cas où vous avez choisi un courtier en ligne qui n’a pas de lien apparent avec un groupe bancaire, il est important de connaître la banque dépositaire.

Choisir votre courtier en ligne : Une étape à ne pas négliger pour bien investir en Bourse

Voilà comment élargir vos critères de sélection pour bien choisir votre courtier en ligne. Si je les ai cités, c’est qu’ils ont de l’importance. Vous comprenez pourquoi ce n’est pas une formalité.

Je suis conscient que les frais de courtage seront votre critère de prédilection, en particulier sur les actions américaines. Si vous souhaitez éviter de mauvaises surprises, mieux prendre votre temps de regarder tous les aspects.

Et si vous avez d’autres critères, ou bien des questions spécifiques sur un courtier en ligne, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge