5 alternatives pour se protéger d’une baisse du marché actions

Pourquoi s’inquiéter de la perspective d’un krach boursier. En effet, cela fait partie de la vie de la Bourse. La réalité est qu’il est possible de couvrir votre portefeuille boursier et gagner à la baisse. Pour ne pas être démuni, voici 5 solutions pour se protéger d’une baisse du marché actions qui pourraient vous aider à condition que vous soyez bien renseigné.

Privilégiez le cash

Le cash n’offre pas de rendement mais vous avez l’avantage de ne pas perdre pas. Quitte à attendre plusieurs mois ou une année, c’est la meilleure option pour se protéger d’une baisse durable du marché actions. Avoir une bonne réserve vous permettra de faire vos emplettes sur des entreprises de belle qualité dont les prix sont injustement bradés par rapport à leurs fondamentaux.

Le tracker BX4 pour se protéger contre une baisse du CAC 40 mais…

C’est soi-disant la solution idéale pour couvrir votre portefeuille boursier avec le célèbre tracker BX4 qui permet de parier normalement sur la baisse de l’indice parisien avec un levier de 2. Néanmoins, cet ETF cache des zones d’ombre dont l’investisseur particulier est mal informé.

Tout d’abord, il n’est pas en corrélation avec le CAC 40 classique mais le CAC 40 dividendes bruts réinvestis et c’est clairement indiqué sur le prospectus. Deuxièmement, le BX4 ne réplique pas totalement l’évolution du CAC 40 dividendes bruts réinvestis et déteste la volatilité erratique. Troisièmement, la distribution du dividende affaiblit le levier. Du coup, faites attention à la période entre mars et juin. Quatrièmement, le risque de faillite de l’émetteur ne doit pas être pris à la légère parce que le BX4 appartient à Lyxor qui est une filiale d’une banque too big to fail qui s’est fait remarquer par l’affaire Kerviel.

En gros, si vous souhaitez mettre les mains dans le cambouis sur le BX4, privilégier les phases de baisse très nettes.

Privilégiez les valeurs ayant fait leurs preuves durant les crises

Ce sont généralement des entreprises évoluant dans des secteurs moins vulnérables aux tempêtes économiques, financières et monétaires. Pour faire simple, investissez sur les besoins primaires du consommateur dont les secteurs d’activité concernés sont l’agroalimentaire, l’hygiène-propreté ou encore la santé. Toutefois, si la phase de baisse du marché actions s’accentue par un krach, ce sont les derniers à subir cette tendance de fond.

Pour l’investisseur de long terme qui est averti, les paniques de marché sont les meilleurs moments pour faire les soldes sur ces types de valeurs. Malheureusement, ils sont rares et vous devez apprendre à être opportuniste à contre-courant du comportement habituel des moutons.

Les options put : Un instrument de couverture moins coûteux que la vente à découvert

Les options sont des accords d’achat ou de vente à un prix défini à l’avance avec une date d’expiration. Dans le cas où la baisse du marché actions se poursuit, l’achat d’option put (option de vente) s’avère être la solution la plus adéquate pour s’en protéger. Ses avantages par rapport à la vente à découvert sont :

  • L’investisseur connaît à l’avance sa perte potentielle
  • Moins de capital à bloquer
  • L’absence de préoccupation des stops et des gaps

N’étant pas un spécialiste de cet instrument financier, vous pouvez aller sur deux sites qui expliquent leur fonctionnement : Zen Option et Celtinvest.

L’or, l’actif ultime pour se protéger d’un risque systémique sur le marché actions

Lorsque les investisseurs institutionnels paniquent, ils vendent généralement ce qui est possible pour sauver les meubles. En règle générale, ils vendent les actifs financiers les plus liquides, en particulier les actions cotées. Après la panique, c’est l’incertitude qui règne et les flux qui ont été sauvegardés, iront vers l’or. En effet, il est considéré comme une valeur refuge pour se protéger d’une baisse important du marché actions et face à la dépréciation de votre monnaie (dollar, euro, yen, etc).

Le métal jaune reprend du poil de la bête depuis le début de l’année avec une hausse d’environ 16,5 %. Les investisseurs ayant suivi le conseil de Goldman Sachs qui voyait son cours en dessous de 1000 $, peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. En effet, la grande banque américaine est un spécialiste du wishful thinking, c’est-à-dire prendre ses désirs pour des réalités.

Gold is back

D’un point de vue technique, l’or a cassé deux lignes de tendance baissière en données hebdomadaires. Cependant, les composantes de l’Ichimoku ne confirment pas à cet instant, un retournement de tendance à la hausse. Il faudra attendre quelques semaines pour y voir plus clair. Les 2 prochaines résistances à surveiller sont respectivement 1296 $ et la zone 1384-1420 $. En cas de cassure de cette dernière, cela signifie clairement que la guerre des monnaies va prendre une grande ampleur.

Quant aux actions aurifères dont j’ai pris des claques, elles ont tendance à surperformer le cours de l’or. Par exemple, le premier producteur mondial du métal jaune, Barrick Gold  (dont j’ai liquidé ma position avec une grosse moins-value de plus 60 %) a repris depuis le début de l’année, 64,6 %. Néanmoins, si je l’avais gardé dans mon portefeuille, cela ne fait que réduire ma moins-value avec le handicap de l’effet de change. Par ailleurs, mon arbitrage en faveur de Goldcorp porte pour l’instant ses fruits mais je ne m’enflamme pas.

En tout cas, investir dans des actions aurifères peuvent constituer une protection contre une baisse générale du marché actions. La seule condition pour un cycle haussier de long terme est que le cours de l’or monte régulièrement mais pas subitement.

Choisissez le compartiment d’investissement sur l’or qui vous convient

Voyant la hausse du cours de l’or qui s’affirme de plus en plus, vous pensez que c’est probablement le bon moment d’acheter de l’or. Avant toute initiative, renseignez-vous sur les différents compartiments d’investissement en distinguant leurs avantages et inconvénients :

Or physique (pièces, lingotins, lingots) Actions/Fonds aurifères Produits dérivés (ETF/Future/Turbos…)
Avantages Valeur intrinsèque

Protection contre la dépréciation des monnaies

Surperformance par rapport au cours de l’or

Possibilité de percevoir des dividendes

Effet de levier

 

Inconvénients Fiscalité

Menace de confiscation par l’État

Contrefaçon

Aléas de la Bourse

Faillites d’entreprises

Nécessite de comprendre l’environnement sectoriel

Conflit d’intérêt des intervenants

Incertitude sur l’existence de stocks d’or

 

Si j’étais vous, je préfère passer mon chemin sur les produits dérivés. Cet article sur les minières aurifères pourrait éclairer votre lanterne. Enfin, voyant que l’intérêt des particuliers sur l’or reste intact malgré la baisse de son cours depuis plus de quatre ans, je vous annonce que je suis en train d’écrire un livre sur le métal jaune qui mérite sa place dans votre patrimoine financier pendant plusieurs années.

email
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge