Tout savoir d’une action cotée en Bourse

définition action cotée bourse

Vous pensez qu’investir en Bourse ressemble à un casino. Entre les lignes, vous avez tort. Il existe des classes d’actifs qui ne sont pas si spéculatifs qu’en réalité. En ce qui me concerne, je vais défendre les actions cotées qui méritent une place prépondérante pour préparer ou financer votre retraite.

Faisant partie des produits financiers les plus négociés de l’univers de la Bourse, les actions cotées sont des parts de capital d’une entreprise. À vue d’œil, vous comprenez qu’investir dans une entreprise n’a rien de choquant.

Elles vous donnent droit en cas de détention à un dividende, une participation à l’Assemblée Générale, de voter les résolutions de l’Assemblée Générale ou encore de recevoir leurs dernières informations par mail et courrier. Découvrez en détail ce qu’il faut savoir précisément sur une action cotée en Bourse.

Les informations que vous devez connaître sur une action cotée en Bourse

Lorsque vous allez sur des sites financiers, une action d’une entreprise cotée en Bourse dispose d’une fiche signalétique qui recense :

  • Son code ISIN qui est un identifiant de la valeur boursière composé de 12 caractères alphanumériques. Les deux premiers représentent la nationalité de l’entreprise.

Rassurez-vous ! Il est inutile de taper ce code barbare dans la barre de recherche des sites financiers. Vous devez pianoter les premières lettres de l’entreprise en question.

Exemple :

Code ISIN de LVMH : FR000012104

Code ISIN d’Apple : US0378331005

  • Son code mnémonique qui est un identifiant abrégé de la valeur boursière composé généralement de quelques lettres.

Si vous avez une bonne mémoire, il sera familier surtout sur des actions cotées de grande réputation internationale.

Exemple :

Code mnémonique de LVMH : MC

Code mnémonique d’Apple : AAPL

  • Son appartenance sectorielle en rapport à la nature de l’activité de l’entreprise.

  • Le lieu de la cotation de son cours de Bourse. Lors de vos recherches sur des sites financiers, vous pouvez constater que certaines entreprises cotées ont une double ou triple cotation sur différents places financières.

Exemple avec les valeurs du CAC 40 : Total, Sanofi, Technip

  • L’éligibilité ou non au SRD (Service de Règlement Différé) pour les actions françaises.

  • L’éligibilité ou non au PEA (Plan d’Épargne Actions) pour les actions françaises et européennes.

  • Le nombre d’actions en circulation, c’est-à-dire le nombre d’actions disponibles sur le marché pour le public.

  • Sa capitalisation boursière, c’est-à-dire sa valeur de l’entreprise au prix du marché.

  • La catégorie d’actions auxquelles elle appartient par rapport à sa capitalisation boursière.

  • Les indices boursiers auxquels elle remplit les critères d’éligibilité.

Ce que les médias oublient de vous dire

Une action cotée en Bourse est un actif tangible

Contrairement à ce que les médias de masse vous disent, une action cotée en Bourse n’est pas du tout un actif papier parce qu’une entreprise possède en quelque sorte des actifs tangibles (biens immobiliers, biens mobiliers, équipements de production, stocks, etc…) pour développer la croissance de ses activités.

À première vue, vous ne le percevez pas à cause de votre obsession sur le cours de Bourse et votre paresse à ne pas lire les documents financiers. Devenir un bon investisseur en Bourse, c’est du boulot.

De fait, un titre de propriété signifie que c’est un acte authentique établi et signé par l’entreprise prouvant que vous êtes un de leurs actionnaires. Toutefois, c’est concrètement valable si vous avez opté pour la détention d’actions au nominatif.

Enfin, pour la fiscalité, les actions cotées en Bourse font partie des valeurs mobilières. Du coup, vous devrez reporter habituellement les plus ou moins-values sur la déclaration n° 2042.

L’actionnaire n’est pas le maître à bord mais a un pouvoir d’influence

Détenir ou être en possession d’une action cotée en Bourse ne veut pas dire que vous ayez le dernier mot. Votre pouvoir de décision se limite à nommer les membres du conseil d’administration lors des Assemblées Générales par l’intermédiaire de votre droit de vote en fonction du nombre d’actions détenues. Par exemple, avoir des actions Danone ne vous donne pas droit d’aller au siège social pour demander directement des comptes au PDG ou à l’une des usines de production pour obtenir gratuitement des Danettes.

L’actionnaire comme moi ne peut pas influencer les décisions de l’entreprise en raison d’une faible pondération dans le capital actionnarial. Il n’y a que les investisseurs activistes du style Carl Icahn ou Nelson Peltz et les grands fonds institutionnels qui ont cette capacité à faire bouger les lignes.

Pour que ça soit concluant, il faut que le conseil d’administration de l’entreprise s’aligne en grande partie sur les intérêts de leurs actionnaires. En règle générale, le PDG fera en sorte de ne pas dégrader les relations.

Vous pouvez vous faire pigeonner

Si vous investissez en actions, vous devez prendre conscience qu’un cours de Bourse peut descendre durablement. Dans le cas d’un scénario extrême, ce sont les créanciers et les fournisseurs qui seront les premiers à être dédommagés. Quant à vous en tant qu’actionnaire, vous prenez la plus grande part du risque parce que les capitaux propres seront remboursés en dernier. Ainsi, mieux investir sur des entreprises cotées ayant peu de dettes financières.

Investir dans une PME : Un gros risque

Vous avez souvent tendance à être pour les plus petits parce qu’ils peuvent créateurs d’une belle histoire. Dans le monde l’entreprise, des PME qui deviennent grandes. C’est très rare et une réalité. Mettre votre argent dans une PME comportent des risques sont plus élevés que dans des actions d’entreprises cotée en Bourse.

D’une part, il vous sera difficile d’avoir un suivi régulier de leur situation financière. Par contre les entreprises cotées en Bourse ont le devoir de rendre public leurs résultats financiers à chaque trimestre. En plus, c’est disponible gratuitement.

D’autre part, les PME qui sont en majorité locales, n’ont pas la force de frappe des multinationales en cas de crise systémique. L’année 2008 est là pour vous rappeler.

Pourquoi les actions cotées sont un placement d’avenir

  • Malgré les divers krach boursiers, les actions cotées restent un placement gagnant sur le long terme en nominal. Concernant le CAC 40, je vous suggère de ne plus regarder l’indice normal mais celui avec les dividendes bruts réinvestis.

Evolution actions cotées CAC 40 dividendes bruts réinvestis

  • Elles génèrent des revenus passifs grâce aux dividendes. De quoi vous procurez un complément à votre salaire ou votre pension de retraite.
  • L’assurance vie en euros n’est plus l’havre de paix qu’elle était dans le passée. Pour qu’elle redevienne attractive à vos yeux, une remontée progressive des taux est souhaitable. Malheureusement, c’est une thèse que je ne crois pas. Je parie plus pour un krach obligataire 2.0. La loi Sapin 2 est un vrai avertissement pour vos contrats.

Evolution performance assurance vie en euros

  • Les actions cotées sont des placements productifs de l’économie.
Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on Twitter
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.

4 commentaires sur “Tout savoir d’une action cotée en Bourse”

  1. Bonjour Mathieu,

    Ce qui m’étonne, c’est que l’opinion publique accepte de prendre du risque sous prétexte que c’est un système participatif donc solidaire. De plus, le retour à l’investissement est très aléatoire ou voir inexistant.

    Par ailleurs, voici des sources récents négatifs sur le crowdfunding :

    http://www.wedemain.fr/5-campagnes-de-crowdfunding-qui-ont-tourne-au-cauchemar_a1130.html
    http://www.carenews.com/fr/news/3411-arnaque-dans-le-milieu-du-crowdfunding

  2. Bonjour,

    Je souhait ouvrir un compte titre pour investir en bourse. J’ai déjà fait cela il y a 20 ans, pendant trois.
    Je ne jouais que sur les warrants et avec 1500Francs j’ai réussi a gagner 10 000 francs.
    J’ai entendu parler de BINK et DE GIRO. Je voulais avoir votre avis sur ces deux courtiers.
    Dans l’attente de vous lire, merci.

    Eric

  3. Bonjour Meric,

    Binck, c’est le meilleur compromis pour investir sur les actions françaises et américaines. Les tarifs sont acceptables.

    Quant à Degiro, c’est le free du courtier en ligne. Néanmoins, tu as des frais de tenue de compte à payer si tu investis hors du marché parisien et bruxelloise. Les frais de tenue de compte sont indiqués dans l’onglet Tarifs en bas de page sous forme de frais de connexion.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge